2019/04/19

Livre - The Victorian Dressmaker

Ce bouquin, j'ai mis un certain temps à l'acheter. Ce que j'en voyais me laissait penser que je n'en aurais pas un énorme usage. Et puis, j'étais dans une période un peu "sans" du costume historique. J'ai fini par le commander, et il me semble bien mériter un article.
IMG_2148
Le livre est paru en 2018, après une précommande qui a eu suffisamment de succès pour qu'il y aie dans la foulée une deuxième édition. Je vous préviens tout de suite, celle-ci est aussi épuisée MAIS il y a eu des petites ratés d'impression qui sont en vente à un prix réduit. Directement sur le site de l'autrice, Izabela Pitcher de Prior Attire.
Ces menus détails techniques étant réglés, il y a quoi dedans ?
The Victorian Dressmaker
Moui, la table des matières ne contient pas les numéros de page. C'est un peu... pas très pratique.
Le livre se présente comme une sorte de suite de tutoriels pour toute une série de vêtements féminins de 1837 à 1902. On part des dessous pour chaque période, et on propose plusieurs tenues à porter par-dessus. Ca s'articule autour de projets précis, notés selon leur niveau de difficulté, sur le modèle de ce qui se fait beaucoup dans le monde du DIY et semble s'étendre récemment au livre de costume (je ne crois pas avoir parlé du bouquin d'American Duchess ici, on est sur le même principe. En beaucoup plus épais.)
The Victorian Dressmaker
Avant de rentrer dans le vif du sujet, il y a une introduction pour couvrir un peu les généralités sur le costume historique, les techniques d'assemblage, les matériaux, des conseils rapides pour l'ajustage. Le tout accompagné de quelques schémas et de références à des pièces anciennes.
The Victorian Dressmaker
Il y a ensuite un chapitre consacré uniquement aux dessous - et surtout, surtout, aux corsets.Je suis un peu mitigée sur ce chapitre, je vous avoue. Côté positif, il y a un pas à pas d'une méthode simple pour monter un corset, et un diagramme de base qui peut être adapté pour créer des formes plus spécifiques selon les périodes. Côté moins positif... c'est vachement court, un chapitre ! L'autrice en a visiblement conscience, et renvoie régulièrement aux patrons de Truly Victorian (bon choix).
The Victorian Dressmaker
Après ça, on enchaîne les périodes, et les projets. Chaque chapitre commence par les dessous, le corset, puis propose ensuite une petite série de tenues. Avec, il faut bien le dire, des photos assez somptueuses. Et plein de détails des étapes de la construction.
The Victorian Dressmaker
Le livre est clairement orienté vers des gens qui sont plutôt débutants en costume historique - voire des débutants un peu ambitieux et dérouillés. Et ça, c'est vraiment chouette. Rassembler en un seul volume, tout un tas d'infos pour permettre à celleux qui se lancent de se constituer une base de tenues victoriennes, c'est un truc que je n'avais pas trop rencontré jusqu'ici.
The Victorian Dressmaker
L'introduction est très rassurante pour qui s'attaque au costume victorien pour la première fois (j'ai beaucoup aimé le petit paragraphe sur le perfectionnisme). Izabela replace aussi très bien son livre à juste place : on n'est pas forcément là pour chercher la perfection reconstitutrice, il y a des techniques historiques... et des raccourcis modernes qui font aussi la blague, le tout étant de savoir où l'on se situe et ce qu'on cherche à atteindre.
The Victorian Dressmaker
Il y a un côté "je te montre mes secrets de fabrication" très agréable (surtout si, comme moi, vous avez longtemps bavé sur la robe grise et rouge juste au-dessus). Le livre apporte des réponses concrètes au "comment c'est fait", sans noyer le lecteur sous une masse d'infos.
The Victorian Dressmaker
Point bonus, l'Anglais est simple, avec des phrases courtes, bref, plutôt non-anglophone-friendly. Je ne dis pas du tout ça parce que j'ai fait un article sur le par ailleurs fantastique Patterns of Fashion 5 il y a pas si longtemps. Du tout du tout...
The Victorian Dressmaker
Là où c'est un peu plus délicat, c'est que le livre ne contient pas de réels patrons, mais uniquement des diagrammes - rien de très inhabituel dans le domaine, je crois que c'est le principe de presque toute ma bibliothèque costumière. Ca reste une barrière à franchir pour se lancer.
Tous les diagrammes sont aux mesures spécifiques de l'autrice (au moins, les altérations seront identiques à chaque fois, contrairement à ce qui se passe quand les diagrammes sont tirés des pièces anciennes). Par contre les traits sont VRAIMENT épais par rapport à la taille du quadrillage.
The Victorian Dressmaker
Il me semble que ça doit ajouter un sacré facteur d'imprécision, quand même.
Au final, est-ce que je vais me servir de ce livre ? Sans doute pas énormément pour mon usage personnel, vu que je trace déjà mes propres patrons d'après des sources d'époque. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas glané quelques conseils techniques et idées ici et là pendant ma lecture.
The Victorian Dressmaker me semble par contre être un bon basique pour se lancer dans le costume victorien féminin, pour faire ses premières armes avant d'approfondir, ou juste pour celleux qui veulent une tenue qui soit histo sans trop se prendre la tête. Je suis un peu tristesse qu'il soit déjà presque épuisé. Et je vais clairement garder un œil sur les prochaines parutions de Prior Attire (oui, il y en a d'autres de prévues).
En dernier bonus, un aperçu sur des choses qui sont un peu moins classiques et que j'ai été ravie de trouver dans ce livre : une tenue d'amazone et un costume de bain !
The Victorian Dressmaker
Quand je vois tout ce qui est disponible en livres aujourd'hui sur le costume historique, je me demande si ça ne vaudrait pas le coup de faire un peu un retour sur des parutions plus anciennes aussi, voire une petite récap' des bases. Des intéressé-e-s ?

Je vous concocte à peu près une fois par mois un petit best of de choses jolies et intéressantes à voir, surtout ici et un peu ailleurs aussi. Pour le recevoir, c'est par là :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire