2017/08/08

CoBloWriMo 8 - Vocabulaire

Un jour, dans ce qui s'est rétrospectivement avéré être un monstrueux coup de bol sur eBay, je suis devenue l'heureuse propriétaire d'une jolie petite collection de gravures des années 1820.
Gravure de mode 1826
Si je vous dis que ces petites merveilles m'ont coûté autour d'un euro pièce, vous avez le droit de me détester. C'est légitime.
J'avais juste un petit problème à la lecture des légendes : mais qu'est-ce que c'est donc que le cotpali ? Du gros de Naples ?
Quand j'ai scanné et mis en ligne les images, j'en ai profité pour creuser un peu et essayer de comprendre à quoi correspondaient les dénominations qui me posaient problème. Surtout des noms de tissu - il faut dire que les noms de tissu, ce n'est pas le domaine dans lequel l'usage est des plus rigoureux.
- C'est en quelle matière ?
- Oh, il doit y avoir un peu de satin...
(Scène vécue... ou quand les vendeurs de tissu confondent matière et tissage)
Comme je n'aime pas garder pour moi le résultat de mes (minces) recherches, j'ai compilé un petit lexique, qui est depuis un peu perdu dans les méandres de mon site web. Merci à CoBloWriMo qui me permet de le re-poster ici.

barège, barége, barèges, barrège : n. m. tissu très léger à trame de laine et chaîne de soie
blonde : n. f. "tissu, réseau de soie orné de dessins. La blonde peut être diversement colorée, mais ordinairement elle est noire ou blanche" (Encyclopédie du dix neuvième siècle)
casimir : n. m. tissu de laine réalisé suivant l'armure du croisé (sous-type d'armure serge), le plus souvent en chaîne et en trame retors.
cheviotte, cheviote : n. f. tissu fait à partir de laine d'agneau du même nom, à armure serge, un peu brillant et rugueux
chicorée, ruche chicorée : n. f. bande d'étoffe de soie, ou de laine ou de percale déchiquetée à l'emporte-pièce en forme de dents de scie ou autres, que l'on plisse à doubles ou à triples plis.
cote-pali, cotepali, cot-pali, cot-pali : n. m. "un tissu dont la chaine est en coton d'un seul brin, tandis que la trame est en soie teinte, écrue" (Rapport du jury central: sur les produits de l'industrie française, 1834)
crêpe : n. m. tissu qui a été travaillé pour avoir un aspect ondulé. Noir, est signe de deuil.
dupion, doupion : n. m. le doupion (similaire à la soie sauvage, mais plus brillant) est un tissu fait avec du fil de soie grossière tissée avec le fil de cocons doubles. C'est un fil textile comprenant des grosseurs irrégulièrement réparties sur sa longueur. L'étoffe présente donc un aspect irrégulier avec des bouchons, imitant le filé à la main. Son nom provient d'un fil grège très gros et irrégulier, provenant de cocons doubles (deux vers à soie ayant filé un seul cocon).
gros de Naples : n. m. tissu de soie présentant des côtes perpendiculaires aux lisières, similaire au reps.
pékin : n. m. étoffe de soie rayée où des bandes brillantes alternent avec des bandes mates. Le tissu du pékin ressemble à celui du taffetas.
popeline : n. f. toile qui présente une côte fine et serrée. Elle est souple et légèrement soyeuse. Pour l'obtention de la popeline, les tisseurs utilisent un fil de chaîne plus fin qu'un fil de trame. La popeline est faite de soie, de coton, de fibres synthétiques, de laine ou d’autres mélanges.
reps : n. m. tissu de soie présentant des côtes perpendiculaires aux lisières, il fait partie de la famille des popelines, mais avec une côté plus large et plus accentuée. Peut se faire en toutes matières.
satin : n. m. armure de tissage dans laquelle les fils de trame passent au-dessus de plusieurs fils de chaîne à la fois (ce qui lui donne son aspect brillant)
serge, sergé : n. f. armure de tissage. Le serge désigne l'ensemble des textiles élaborés par ce type de tissage qui se caractérise par la présence de côtes obliques sur l'endroit et est uni sur l'envers. Il peut être à effet chaîne ou trame. Le fil de trame passe sous un puis sur deux autres fils de chaîne en décalant d'un fil à chaque passage d'où l'effet d'oblique sur l'endroit.
sparterie : n. f. industrie de l'alfa (ou spart), une fibre végétale dure. Par extension, fabrication d'objets en fibres dures, en particulier issues de la noix de coco, du sisal (agave), du jute et de la ronce.
tulle : n. m. tissu transparent et vaporeux formé par un réseau de mailles régulières de fins fils de coton, de lin, de soie, de laine ou, plus récemment, de fibres synthétiques.

Nota Bene : je n'ai aucune prétention à l'exhaustivité, et ces définitions ne me servent aujourd'hui plus autant que quand j'ai découvert mes jolies gravures. Peut-être qu'elles serviront à quelqu'un d'autre (je l'espère). Peut-être qu'un jour je reviendrai pour noter des choses supplémentaires (ou pas). En attendant je peux aussi vous aiguiller sur le Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales qui est plutôt riche et bien fichu, pour la prochaine fois où vous trouvez un terme "exotique" dans l'Histoire du Costume.
Gravure de mode 1826
Une autre jolie gravure de 1826, pour la route...

Pour recevoir régulièrement le résumé de ce qui se passe sur le blog et à l'atelier, pensez à vous inscrire à la newsletter :

2 commentaires:

  1. I'm very impressed with myself that I managed to understand quite a bit of that...not enough to answer in French though I'm afraid!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kudos to you, I think this is probably one of the most difficult posts for a non-native reader. And I am pretty sure Google Translate would not help much there :)

      Supprimer