2017/02/02

After Degas - Au tour du tutu !

Dans l'épisode précédent, je vous racontais la naissance de mon projet sur le thème de la danse, After Degas.
J'avais donc un corset, mais ça ne suffisait pas pour habiller ma modèle. Je suis retournée consulter mes photos d'époque. J'avais déjà une idée précise de ce que je voulais obtenir visuellement : une silhouette avec beaucoup d'ampleur en bas, un tutu et un haut très clair et de légères décorations sombres pour créer un fort contraste.

In the last post, I explained how I got inspired to make this ballerina outfit and showed you the creation of the corset.
Now I needed more to properly clothe my model. I went back to period photographs. I already had a clear idea in mind of ther silhouette I was going for : a wide lower half, the tutu and bodice top in a light color, and some trim in a darker, contrasting shade.
Elie Parent, Emma Livry, Maria Bonfanti
Elise Parent, Emma Livry, Maria Bonfanti, 1860-1870 environ

Se posait la question du volume : comment obtenir autant de fluffitude ? Première option, la crinoline courte :

The question now was : how to get enough volume around the legs ? First, I envisioned using a short crinoline :
20170126_095450
Gloire soit rendue à Ikea pour son modèle de crinoline facilement bidouillable, au passage.
Sauf qu'au final, dès que j'ai rajouté deux épaisseurs de tulle, je me suis rendu compte que je n'avais pas besoin de rajouter une structure en-dessous pour avoir suffisamment de volume, même pour transformer ma modèle en cupcake géant. Le tulle, c'est magique.

This is a severely hacked Ikea piece, by the way.
In the end, though, I realized after adding two layers that the tulle had enough body on its own. I didn't need to use an understructure to transform my model into an oversize cupcake. Tulle is magical.
IMG_3615b
Pour arriver à ça, j'ai coupé et froncé de longues bandes de tulle - de plus en plus longues au fur et à mesure qu'on s'éloigne des jambes. D'abord quatre couches de tulle raide, puis trois couches de tulle souple, beaucoup plus léger et qui va bouger avec les mouvements de la danseuse.
Le tout est attaché à une ceinture en voile de coton blanc, fermée par un crochet au milieu dos - et complètement cachée sous le corset.

To get the shape I wanted, I cut and gathered long strips of tulle - the further from the legs, the longer. There are four layers of stiff tulle, covered by three layers of a softer, much lighter tulle. The outer layers move and breathe with the dancer.
Everything is sewn to a white cotton voile waistband, that closes in the back with a single hook and eye. The waistband is completely hidden under the corset, and barely visible without the corset.
IMG_3603
Pour la décoration, je suis allée au plus simple pour rendre l'idée que j'avais en tête : deux rangs de rubans noirs en organza à bord satin, cousus dans le bas du tutu, sur les deux dernières épaisseurs de tulle souple. C'est léger, ça joue avec la lumière, et en plus ça ne m'a pas pris trois semaines à coudre à la main.

I kept trim simple, following the idea i had in mind : just two rows of satin-edge black organza ribbon, sewn down in the lower portion of the tutu. They were stitched to the two outer layers to keep those just a tad more opaque. The trim is light enough to not alter the shape of the tutu, and it was quick to apply - which was a must given my timetable.
Au niveau du corsage, c'est surtout la photographie ci-dessus (ma préférée je crois, dans le lot) qui m'a servi d'inspiration. J'aimais bien l'absence de manches, parce que ça évitait d'alourdir le haut de la silhouette et mon emploi du temps chargé.
J'ai pris l'option deux en un en réalisant une sorte de chemise victorienne à encolure très large, ample et froncée en haut, en tulle souple avec un fond en voile de coton. Elle descend jusqu'aux cuisses, ce qui lui permet à la fois de constituer le haut du corsage, de protéger la peau sous le corset, et de fournir une base plus opaque sous le tutu.

Now for the bodice, I was mainly inspired by the above photograph (I thinkg it is my favorite from all the ones I gathered). I loved the lack of sleeves - it was both lighter for the overall silhouette, and, well, quicker to make !
The bodice is cut like a victorian chemise : it is wide, A-shaped, with the fullness gathered in a band of cotton voile at the neckline. It is one layer of cotton voile, covered with another layer of soft tulle. The voile is soft against the skin - particularly under the corset), and provides some opacity for the legs under the tutu.
IMG_3601
A l'encolure, le corps de la chemise est froncé et pris dans une bande de voile de coton. Par-dessus, j'ai posé une bande de tulle souple plissé, et deux rubans d'organza noir superposés - un seul était trop fin et transparent. L'idée était de se rapprocher des berthes qu'on trouve sur les robes de soirée de l'époque, et de donner juste un peu plus de poids à la ligne d'épaule.
Les emmanchures sont simplement finies avec un ruban d'organza noir.

The neckline is trimmed with a wide band of pleated soft tulle, attached at the upper edge. The joint is covered with two organza ribbosn stitche don top of another, as one was too transparent. I wanted to mimick the berthas you could see on evening clothes on the period that emphasized the shoulder line, but still keep it light.
The armscyes are simply bound with black organza ribbon.
IMG_3602
IMG_3616
Une fois les différentes pièces assemblées, je me suis rendue compte que j'obtenais une silhouette et des textures très semblables à ce qu'on distingue chez les danseuses peintes par Degas (un chouïa plus tard il est vrai). Tutu très vaporeux, corsage sans manches avec des plis verticaux, comme si le tissu était resserré par la ceinture.
Et c'est comme ça que ce projet, qui attendait son titre, l'a finalement trouvé ! After Degas, ou (D')Après Degas,  - un projet qui rappelle ses danseuses et en reprend la silhouette dans un cadre moderne.

Once the outfit was put together, the silhouette and texture was very similar to what we see on the dancers Degas painted (albeit a tad later). The tutu is very light and letting light through, the bodice has o sleeves and looks like the material is pleated and held together by the belt.
So that's how the projec got its name, After Degas !
IMG_3620
Et quand on rajoute un corselet par-dessus, on obtient ceci, qui se rapproche beaucoup de mon concept :

Add a short corset on top and we've got this, which is very close to my original concept :
Degas, Danseuse dans sa loge, détail
Edgar Degas, Danseuse dans sa loge (détail), 1879, Cincinnati Art Museum
On se retrouve dans le prochain post pour les images de l'ensemble et du corset fini !

In the next article I will show you the finished outfit and the corset. Don't forget to leave me your name and e-mail if you want to keep following what's going on on this blog !

Pour recevoir régulièrement le résumé de ce qui se passe sur le blog et à l'atelier, pensez à vous inscrire à la newsletter :



2 commentaires:

  1. Je trouve que le rendu est magnifique et je me demandais combien de mètres de tulle ont été nécessaires pour ce tutu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me rappelle précisément et ne retrouve plus les notes correspondantes, donc de tête et à la louche, il y a 5 ou 6 mètres de tulle raide et une dizaine de tulle souple, il me semble.
      Merci !

      Supprimer