2016/05/20

L'épopée d'un défilé - Chapitre 1 et remerciements

Même si cela fait plusieurs mois que je vous parle du projet du défilé des Grand-e-s Méchant-e-s de Contes et Légendes sur le blog, mon amie et collègue Lutine Piqueplume m'a entraînée dedans bien, bien avant.
Après le défilé - dimanche
Quelque part vers la fin du printemps dernier, elle m'a appâtée avec son concept de Grand-e-s Méchant-e-s - juste au moment où une Reine des Neiges (version Andersen !) me trottait déjà en tête. Au fil des semaines, modèles, maquilleuses, coiffeuses, et tout un petit monde s'est joint à nous pour donner corps au projet. Une équipe dont la présence me faisait déjà chaud au cœur pendant les préparatifs, et qui a juste été au top, techniquement et humainement, pendant ces deux jours très intenses.
Les prochains posts consacrés au défilé vont donc leur être consacrés, parce qu'ils et elles le méritent et même au-delà !
Pour commencer, un énorme merci à Lutine Piqueplume, qui après un défilé de même acabit l'an passé assumé toute seule, m'a proposé de la rejoindre cette année.
Grands méchants de contes de fées, mai 2016
Tenue et modèle Lutine Piqueplume - Bibi dragon Eysméralda
Coiffure Béatrice Roche - MUA Lysemakeup - Photo Mareva D Photographie
En plus de sa propre collection de robes, cette pétillante Lutine est à l'origine du concept du défilé, de sa scénographie, a géré le montage audio et l'affiche.
Un énorme merci (bis) pour m'avoir sortie de ma zone de confort et m'avoir entraînée dans cette folle aventure !
Défilé de robes de mariée alternatives, mai 2016
Tenue Green Martha - Chaussures et modèle Eysméralda
Coiffure Béatrice Roche - MUA Jessica MD - Photo Le Geek Domestique
Fleurs Evènements & Fééries
Un mot pour nos modèles, toutes et tous bénévoles, amateurs et amatrices, qui ont donné de leur temps le week-end dernier, mais aussi en amont avec les essayages et les répétitions.
C'est un choix assumé de notre part de ne pas travailler uniquement avec des femmes (et des hommes) de "format mannequin" mais de montrer notre travail sur un éventail de tailles, d'âges et de silhouettes différentes. Ça veut dire réfléchir en amont à ce qui convient à chaque modèle comme silhouette, plutôt que de juste plaquer un design de robe sur un corps interchangeable. Parfois retoucher entre deux défilés, quand les modèles du samedi et du dimanche ont une ou deux tailles de différence.
Surtout, c'est pour nous dire haut et fort que toutes les femmes sont belles et méritent d'être mises en valeur. Zut (j'essaye de rester polie) à l'unitaille !
Lady Tremaine, robe de mariée alternative grande taille
Robe Green Martha avec l'aide de se porteuse, aka Costumière Hystérique
Coiffure Béatrice Roche - MUA Lysemakeup - Photo Le Geek Domestique
J'ai parlé un peu plus haut du temps de maturation qu'il a fallu à ce projet, dont les premières graines ont été plantée sil y a un an. La fabrication des tenues proprement dite a commencé, pour moi, en novembre 2015, avec des essayages et des toiles qui se sont étalées sur les mois suivants, et une période très intense pendant les quatre-cinq dernières semaines.
Si tout a été bouclé à temps, c'est grâce à l'aide précieuse de nos "petites mains", Delphine de Costumière Hystérique et Eysméralda (et Mélanie, Morrigan et Diane pour Lutine Piqueplume), qui nous ont assistées avec brio, de la fixation des pressions au déshabillage et rangement des robes. Avec un détour par les chaussures à plumes et les dragons portatifs. Avec une option équipe sanitaire et transport chez le toubib la veille du défilé. Parce que les défilés sans urgence médicale cheloue pendant les préparatif,s je sais pas (encore) faire.
Grands méchants de contes de fées, mai 2016
Morrigan habillée par Lutine Piqueplume
Coiffure Caroline Riondet - MUA Lysemaekup - Photo Mareva D Photographie
Sur le défilé lui-même, nous avons confié la présentation à Morrigan de SEEDH, qui a créé spécialement pour l'occasion une animation contée (en plus, donc, de manier l'aiguille dans la dernières ligne droite). Et c'était totalement totalement top, prenant, entraînant pour les grands et les petits.
Cruella, robe de mariée bicolore et cape assortie
Robe et cape Green Martha - Modèle Laetitia
Coiffure Beatrice Roche - MUA Lysemakeup - Photo Le Geek Domestique
Moins visible mais tout aussi nécessaire, nous avions aussi tous ceux qui ont contribué côté plus "technique", surtout pendant le week-end lui-même : coursiers, ingénieurs sons, soutien moral, porte-manteaux (enfin porte-capes), photographes, baby-sitters, cameramen. Je crois que Vivian, Renaud, Yassim et Nans ont porté à eux quatre assez de casquettes pour remplir un rayonnage de chapelier. J'en oublie sûrement une ou deux.
La commune de La Ravoire, enfin,  nous a accueilli-e-s, nous a offert l'accès à des loges et à un (grand) chapiteau, la sono, le tapis rouge le dimanche et la scène en intérieur le samedi. Et un public venu nombreux, belle récompense après des mois de préparation.
Après le défilé - dimanche
Eysméralda dans la robe Effie Trinket, Nazgulette dans sa robe de princesse
MUA Jessica MD et Anne Xamin Mak'art, coiffure Béatrice Roche, photo Le Geek Domestique
Au décompte final, ce sont 33 personnes qui se sont investies dans le projet avec nous, qui sont parfois venues de loin spécialement, et qui ont assuré un show d'enfer.

Et comme ce post est déjà bien long, je vais réserver deux prochains articles, pour mieux vous présenter le travail des maquilleuses et des coiffeuses qui ont relevé avec brio le défi.
La suite très bientôt, et directement dans votre courrier électronique si vous me laissez vos coordonnées juste là, en-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire