2015/09/14

Une robe de mariée... avec des poches ?

La mariée est tout sourire, on se félicite, on prend des photos... et la témouine se trimballe deux sacs à main. Parce que la mariée a déjà les mains prises avec son/sa conjoint-e et son bouquet de fleurs, et qu'aucune des robes n'a été livrée avec des poches.
Ca vous rappelle quelque chose ?
Oui, moi aussi - même sur ma propre robe de mariée, je n'avais pas prévu les poches ! Oups...
Pourtant, les solutions ne manquent pas pour ranger sur soi les petites choses indispensables... On regarde ça ensemble ?
"Pocket quilt" par Ikat Bag - allez voir le quilt complet, c'est une merveille !

Classique et discrète, dans la couture

C'est à peu près la seule poche qu'on trouve (parfois) sur les robes de mariée "classiques".
Stylemepretty.com
Elle se glisse dans la couture de côté, sur des robes amples surtout. Elle se cache dans les plis de la jupe, jusqu'à ce qu'on glisse négligemment la main dedans. Ni vu ni connu, la mariée a un peu de place pour trimballer son mouchoir et le tout nouveau livret de famille !

La spécialité masculine, la poche passepoilée

C'est la poche poitrine sur les vestons de ces messieurs : une poche insérée dans le vêtement. A l'extérieur, on ne voit qu'une fine bande de tissu - ou, parfois, l'ouverture se cache sous un rabat.
Gilet pour petit garçon - Green Martha
En général, l'ouverture est une fente horizontale et droite, mais sur le même principe on peut faire des ouvertures de poches à peu près dans tous les sens, et de toutes les formes possibles et imaginables.
Elle est surtout utilisée en couture tailleur - pour les costumes d'hommes et les tailleurs pour femmes. Elle n'est pas du genre à se planquer discrètement - du coup elle devient un élément du design !

La directe, la poche plaqué

C'est tout simplement un bout de tissu cousu par-dessus la robe. Sur les côtés, en bas, on laisse le haut ouvert, et hop, une poche !
Robes à poches
Collection Chanel printemps-été 2005 - Unimariage.fr
Dans la pratique, on fait ça un peu plus évolué : on travaille la forme, la décoration, le placement... Elle n'est pas toujours du genre à se faire invisible. Avec un peu de créativité elle devient une chouette déco à part entière.

Robes et poches, robes à poches

Ma maman est d'avis qu'une poche sur une robe, "c'est pas très joli quand même". On pourrait dire que ma maman est un peu vieux jeu... mais en fait non ! Les robes avec des poches, il y en a eu plein, plein, plein dans l’Histoire de la Mode !
Poches à nouer à la taille
Paire de poches, milieu XVIIIme, Manchester City Galleries et
Poche brodée, Museum of Costume, Bath
Je vous présente : la grand-mère de la poche prise dans la couture, la poche séparée. C'est comme un petit sac accroché à la taille. On y accède par une ouverture discrète dans la jupe - planquée au niveau de la couture, par exemple.
On les a complètement oubliées aujourd'hui, sauf dans le milieu de la reconstitution historique. Elles ont pourtant un sacré avantage : on peut y mettre pas mal de choses sans que le poids ne tire sur la robe elle-même.
Poches rétro
Patron Simplicity 3233 - Reproduction rétro par Mode de Lis - Robe Trompe l’œil, Hermès 1952
J'en profite pour signaler le tuto pour poche 1930 super-chwanana chez Mode de Lis
Plus près de nous, la mode des années 1940 et 1950 utilise énormément les poches comme élément de design. Jusqu'à dessiner des poches "pour de faux" sur la robe trompe l’œil d'Hermès !

Bref... demandez des poches pour votre robe de mariée !

Vous voulez surtout le côté pratique ? On pourra toujours en glisser une ou deux discrètement !
Et carrément... osez la poche qui ne veut pas se faire oublier !
The Englishwoman's Domestic Magazine, 1876

A mi-chemin entre poche et sac à main, j'aime beaucoup la petite aumônière de la robe verte - le secret étant de prévoir un petit crochet tout discret à la ceinture pour la tenir en place.

La Les belles robes anciennes de la semaine... avec poche(s) !

Pour ma rubrique "inspiration pour robe de mariée" du lundi, cette semaine, j'avais envie de vous montrer des  robes anciennes... avec des poches !
Robe de mariée à poches, 1875
Celle-ci ne me convainc pas tout à fait-complètement-totalement, mais je voulais quand même vous montrer un exemple de robe blanche avec une poche décorative. C'est une robe de mariée - en deux parties, jupe et corsage - qui date de 1875 (plus de photos ici). Et au milieu des années 1870, la mode est aux poches décoratives appliquées sur la jupe.
Robes avec poches décoratives, années 1870
The Englishwoman’s Domestic Magazine, 1876 - La Mode Illustrée 1876 - Godey's Ladies' Book, 1876

La preuve en image avec une petite sélection de gravures de mode de la période !
Mais celle qui est devenue ma chouchoute pendant que je faisais les recherches pour cet article, c'est celle-ci - pas une robe blanche, mais une robe avec de sacrées poches !
Robe par Emile Pingat, 1888, MET Museum
La poche à rabat, inspirée de l'habit à la française, remasterisée en broderie métallique sur velours en 1888.
Tu vois Maman, les poches, ça peut être beau, très beau même ! Ça peut servir à souligner les lignes de la robe et contribuer à modeler la silhouette.
Et comme je n'ai pas pu choisir, je finis par un petit bonus tiré apparemment d'une enchère passée (impossible malheureusement de retrouver le lien d"origine, internet l'a mangé). Une robe à tournure, de la soie, du chwanana et... une poche sur le côté droit !

La belle robe de la semaine aura aujourd'hui été livrée un chouïa plus tard que d'habitude... et avec plus de robes que d'habitude aussi. Ça compense non ?

Et pendant ce temps, l'atelier continue de tourner, et j'ai plein de jolis projets à vous présenter, alors on se retrouve très vite - sur le blog ou directement dans vos boîtes mail pour ceux qui s'inscrivent juste en dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire