2015/08/28

La check-list du mariage avec le sourire

Comme beaucoup de petites filles, j'ai rêvé de mon mariage avec Monsieur Prince Charmant et tout les tralalas d'une cérémonie grandiose. Pour le Grand Jour, on a toujours des rêves de paillettes en réserve.
Et à chaque coin de magazine, au détour du moindre blitz pinterestique, on voit des cieux de ballons dans l'église, le sol de la salle recouvert de paillettes, et des robes avec traîne de trois mètres de long. On en ressort avec une liste longue comme le bras de détails qu'on veut a-bso-lu-ment, une addition assortie et une pression d'enfer pour réussir ces 272 petits bouquets noués de dentelle et rehaussés de strass.


Vous vous rappelez du film Sex & the City ? Carrie, complètement à fond dans ses rêves de superbe mariage, en robe Vivienne Westwood, avec tout le gratin newyorkais invité. Et son Futur qui en flippe tellement qu'elle mettra tout le film à le récupérer. Pour au final un petit mariage avec des proches, dans la joie et la bonne humeur.
Alors oui, les rêves c'est super méga chouette, et il y en a sûrement plein dans votre liste Pinterest qui vous conviendront à merveille. Mais avant de rentrer en compétition avec vous-mêmes pour avoir le mariage le plus merveilleusement réussi et unique de la Terre, il y a quelques bonnes questions à se poser.

Se recentrer sur soi et son couple

Les magazines,les blogs de mariage, ont ça en commun de vous montrer à la pelle des mises en scène parfaites et archi-travaillées, des cadres dignes d'un tournage de cinéma, des robes à faire pâlir d'envie un défilé de haute couture. C'est leur boulot ! Leur métier, c'est de susciter l'envie, et de servir de plate-forme pour les prestataires les plus pointus et les plus haut de gamme du domaine.
Avant de foncer et de noter chacune de leurs suggestions dans votre petite carnet "Mon mariage de rêve", est-ce que vous avez bien pensé à prendre un peu de recul ? Le stand barbecue de marshmallows, ce n'est peut-être pas la meilleur idée de la décennie si vous vous mariez au mois d'août dans la garrigue, ni l'orchestre à cordes si tous les invités sont des fans de rock...

Prendre de la distance avec les injonctions

Aujourd'hui, je vous propose une série de questions à vous poser - il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il n'y a que ce qui vous convient à vous, pour votre mariage.
Pas de recette toute faite. Nous sommes déjà bien assez entouré-e-s d’injonctions à faire les choses de la "bonne manière, à faire du Jour J le point d'orgue d'une préparation digne d'une armée en campagne. Et avec le sourire en prime !
Avant d'obéir, si vous changiez de perspective ? Et si vous faisiez plutôt le tour de ce que vous voulez vraiment ?

1. C'est le mariage de qui, déjà ?

Commençons par le commencement : au départ, il y a deux personnes qui décident de se marier. Vous et votre meilleure moitié.
Et si on partait de là, déjà ? Réfléchissez à ce que vous aimez, en tant qu'individu et en tant que couple. Confrontez vos envies respectives. A quoi ressemble votre vie, en ce moment ? Le mariage, pour vous, ça veut dire quoi ? Quelle signification symbolique, quelle influence concrète sur votre situation ?
Discutez, réfléchissez, prenez des notes. Petit à petit vous définirez mieux ce qui est vraiment important pour vous (deux) dans ce mariage.

2. On fait la fête... pourquoi déjà ? pour qui ? avec qui ?

Il peut y avoir plein de raisons différentes de célébrer publiquement son union. Étape sociale obligatoire pour légitimer une vie à deux - à une ou deux générations en arrière de par chez nous -, manière agréable de réduire son assiette fiscale, occasion de faire une grosse fiesta en rameutant tous les amis d'enfance et les cousins qu'on a jamais vus... chaque couple a ses motivations. Et l'entourage du couple aura sans doute aussi sa propre vision de ce que veut dire la cérémonie, de qui devrait être invité, de comment ça devrait se passer...
Bien sûr, c'est votre mariage à vous deux, et pas celui de Tata Simone. Mais réfléchissez en amont aussi à ceux qui viendront fêter l'événement avec vous. Que voulez-vous partager, et avec qui ? Un petit moment pour se réfléchir à tête reposée peut permettre d'anticiper les éventuelles tensions et incompréhensions. Parfois, mieux vaut inviter moins de gens, ou des personnes différentes. Une fois que vous aurez bien défini ce que vous voulez, il vous sera plus facile de faire passer le message aux invités.

3. Qui peut faire quoi ?

Premier point : qu'est-ce que vous pouvez gérer, vous ? (au niveau de la charge de travail et du financier) Qu-est-ce que vous voulez faire vous-même ? Qu'est-ce que vous pouvez ou souhaitez déléguer ?
Réfléchissez ensuite à qui vous souhaitez déléguer des tâches. De la cuisine à la photo en passant par la musique, la décoration de la table, et le rôle de personne de référence pour le déroulement des animations, vous trouverez des professionnels pour le faire pour vous, ou vous pouvez enrôler les bonnes volontés de votre entourage. Avant de vous lancer, soyez clair-e-s sur ce que vous voulez, sur comment vous le voulez, et assurez-vous que toutes les parties comprennent bien ce que vous avez en tête.
Et une fois que c'est lancé... pas de micro-management ! Quel que soit le cas, vous avez confié une tâche à une (ou plusieurs) personne(s), parce qu'elle(s) est(sont) compétente(s) dans ce domaine. Inutile de les superviser en continu. Cela vous prendrait une énergie démentielle et vous risqueriez de vous gâcher une ou deux surprises au passage. Laissez-vous chouchouter et profitez !

4. Et si [x] se passe mal ?

Au mariage d'une bonne amie, le traiteur n'avait pas prévu assez du plat principal. Une fois les deux tiers de l'assemblée prévue, il a fallu trouver une solution - une grande partie des invités ont mangé... du riz blanc. et vous savez quoi ? C'est resté un des plus chouettes mariages auxquels j'ai assisté.
Il y a toujours un ou deux couacs. Forcément. Ça arrive aussi dans la vie de tous les jours, mais un jour spécial comme celui d'un mariage, on les ressent différemment.
Réfléchissez : qu-est-ce qui pourrait déraper ? Quel problème serait vraiment un gros problème pour votre mariage ? Qu'est-ce que vous pouvez faire pour l'éviter ? Pour y remédier après coup ?
Un conseil : gardez le sens de l'humour et relativisez. Cette amie sortie en trombe parce que le plat chaud tardait à être servi, vous en rigolerez sans doute ensemble dans 2 ans !

5. Le stress, vous le gérez comment ?

Même avec une bonne préparation, organiser un événement de cette ampleur, en général, c'est stressant. Alors avant d'arriver au jour J complètement sur les nerfs et de craquer en plein vin d'honneur, prenez e temps de vous observer un peu : qu'est-ce qui vous stresse ? Comment le stress se manifeste chez vous ? Comment réagissez-vous quand vous êtes sous pression ? Qu'est-ce qui vous aide à vous détendre ?
En repérant à l'avance les situations stressantes, et avec un peu d'observation, vous arriverez plus facilement à les désamorcer et à rester détendu-e-s avant et pendant la fête.

6. Et demain, on fait quoi ?

On a tendance à l'oublier au milieu des préparatifs et de l'excitation, mais la vie ne s'arrête pas après le jour du mariage (ou après le retour de lune de miel si vous partez pour une destination exotique). Le mariage, c'est une étape dans la vie - même pas une étape obligatoire.
Alors, après le mariage, vous faites quoi ? ce sera quoi, votre prochain projet ? Le rêve que vous allez concrétiser après ?

Alors, dans le tourbillon de votre préparation, pensez à prendre un peu de temps pour vous poser, et vous poser quelques questions qui vous permettront d'aborder plus sereinement votre mariage.

Et pour vous, c'est comment la préparation d'un mariage ? Vous avez des trucs et des conseils à partager dans les commentaires ?








2 commentaires:

  1. Merci pour cet article qui tombe à pic pour moi, je suis en plein début de préparatifs et c'est vrai qu'on se perd vite à vouloir faire toujours plus en fonction des invités, et en oubliant un peu trop souvent ce qui nous plairait vraiment… ça fait du bien de remettre les pendules à l'heure :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Anne-Claude ! C'est important de se recentrer sur ce qui est vraiment important et essentiel, surtout dans une période stressante !

      Supprimer