2014/09/25

Le costume histo à la télé - Outlander

Apparemment je suis une des rares extra-terrestres à me faire gravement suer devant la nouvelle série de Starz, Outlander. Soit, j'assume, je n'irai pas couvrir de goudron et de plumes ceux qui apprécient. Ceci dit, c'est une série (relativement) historique, du coup j'y ai au moins jeté un œil pour les costumes. Globalement, je les ai trouvés très très chouettes, et tant que je suis dedans (avant que je lâche complètement l'affaire), je vous propose une petite visite guidée sur de qui m'a plu et de l'historicité plus ou moins directe des choses.
bumroll
La série est censée se passer en Ecosse dans les années 1740 (pour la partie qui m'intéresse). Pour ce qui est de la période, je dois dire que les costumes (j'ai surtout examiné les costumes féminins, vu que c'est plus mon domaine) s'en tirent bien. Des chemises sous le corset, des jupons, des casaquins qui se ferment devant avec un laçage décoratif par-dessus une pièce d'estomac, et même des petits culs. Preuve à droite.
stomacher-knitDu coup, la forme générale est juste - les costumes sont d'ailleurs très bien ajustés en général, les poches sont même au bon endroit ! L'actrice principale se tient de façon naturelle dedans, ça fait plaisir de voir des vêtements d'époque présentés comme des vêtements et pas de façon "ohmandieu on ne peut pas bouger dans ces corsets" - c'est d'autant plus notable que le personnage n'a pas grandi avec les corsets en question. On évite un peu les clichés de ce côté-là...
La nerd du costume histo que je suis était toute sautillante de voir comment ils ont joué au "mix and match" avec les ensembles jupon-veste-pièce d'estomac-truc-de-cou de Claire. Je dis truc de cou parce que si on voit un fichu à plusieurs reprises, et des châles sur lesquels je n'ai pas vraiment d'avis, il y a aussi des choses tricotées très jolies (une amie m'a gentiment envoyé le patron du sien, je sais ce que je tricote en prochain projet...) et historiquement plutôt inexplicables, rapport à la taille gigantesque des mailles et aux mitaines tricotées latéralement.
Outre le fait que la pièce d'estomac brodée à gauche et ci-dessous est juste splendide (j'en ai compté quatre, la brodée, une toute simple avec des tunnels verticaux (bon, soit...), une en boutis dont je n'ai pas trouvé d'images en ligne, et une bleue assortie à son casaquin), l'ensemble donne l'impression d'une vraie garde-robe pour une personne réelle qui va composer sa tenue à partir d'un certain nombre de pièces plutôt qu'à partir du croquis d'un costumier. Gros gros Thumbs-up !
stomacher
Les robes qui constituent la partie un peu plus habillée de la garde-robe de Claire m'ont moins convaincue - je reconnais que mes dents grincent quand je vois une pièce d'estomac cousue comme un devant de corsage, et si j'aime bien le tartan, le mélange tartan et indienne je suis beaucoup moins sûre d'apprécier pour du XVIIIme - mais je donne des points pour les manches coudées au coude de celle-ci et pour la façon dont la robe de fête ressortait dans la lumière de l'épisode 4.
fullsightJ'ai poussé le masochisme jusqu'à l'épisode 7 histoire de voir la robe de mariée dont tout le monde parle. Enfin surtout pour la voir bouger vu que 1) vraiment, je n'accroche pas à l'histoire et 2) j'avais déjà vu la plupart des images en ligne. Je voulais juste voir ce que ça donnait à la lumière des bougies (la lumière et l'esthétique sont très belles dans la série, très jolie pub pour l’Écosse de mon point de vue, à défaut d'autre chose).
Du point de vue "robe de mariée pour public moderne", c'est une très, très belle robe, et j'aurais voulu la voir plus de deux secondes en pied en intérieur, parce que quand même.  A part le fait que vraiment, il manque de la hauteur au décolleté (il y avait une petite bande du même fin tissu brodé et smocké que les manches et le devant, qui a été plus ou moins détruite pendant le tournage, selon les plans il en reste un peu ou pas sur les épaules, amis du faux-raccord bonjour). Le travail des smocks, les manches, les broderies métalliques, le mica (!) glissé sous le tissu du jupon visible par transparence... superbe !
IMG_2649-707x1024D'un point de vue historique, la costumière en a pas mal parlé notamment ne expliquant qu'elle avait dû trouver un juste milieu entre ce qui est visuellement historiquement plausible et ce qui parle à un public moderne - je trouve que le choix de l'argent est un bon compromis, ça brille, ça sort de l'ordinaire du reste des costumes sans être une meringue blanche, tout en ayant une base historique dans les robes de cours et les mariages royaux de l'époque (petit renvoi bibliographique : le bouquin du V&A The Wedding Dress). Je me demande si les détails très 1860 du passepoil (qu'on retrouve à d'autres endroits incongrus) et des plis canons à la taille sont volontaires ou s'ils se sont glissés là par association - ça donne une image "romantique à l'ancienne" qui me semble correspondra au cahier des charges du costume.
Pour les costumes et pour les visuels, je donnerai une large mention Assez Bien à Outlander. Par contre s'il vous plaît rappelez la coiffeuse qui a été visiblement congédiée pendant certaines scènes (ça commence à se voir tout ce qui m'agace sur cette tenue précise...) , et euh... sinon vraiment j'ai mieux à faire pour occuper mes soirées et mes heures de couture manuelle et de tricot, la suite ce sera sans moi.

2 commentaires:

  1. Les costumes sont superbes dans cette série géniale (mais beaucoup moins géniale que les bouquins !), où en effet, le regard "moderne" sur les vêtements sont très intéressants

    RépondreSupprimer