2014/04/29

Pinaillage à la maison Worth

- Bonjour, je m'appelle Marion et je n'ai pas acheté de livre depuis deux jours.
- Boooonjooouuur Marioooon...*
... mais je me suis lâchée précédemment.
Il y a eu le petit dernier du V&A, The House of Worth, Portrait of an Archive. Un nouveau livre de costumes, du V&A en plus, ça ne se refuse pas !
Je suis, pour être tout à fait honnête, encore en train de le lire, et de re-re-re-regarder les illustrations pour la cinquième fois. 

Oh, de jolies z'images !

Parce que oui, l'un des principes du beau livre de costume, c'est quand même de nourrir l’œil de la costumista. Rien à redire, le livre est richement illustré - l'idée étant de présenter les archives photographiques de la maison Worth conservées au V&A. Des photos d'époque donc, des robes telles qu'elles sortaient des atelier entre 1889 et 1914.

Petit caveat/disclaimer

Ah oui, à ce sujet d'ailleurs, la couverture présentée en ligne a du subir une attaque de gremlins quelconque, parce que je peux vous garantir que sur mon exemplaire, le "1890-1956" est remplacé par un "Portrait of an Archive", beaucoup plus exact. L'essentiel de l'ouvrage se concentre sur les albums photos conservés par le musée, avec une petite excursion de 1914 à la fin de la maison Worth, en 1956, illustrée d'un reportage-photo à l'intérieur des ateliers de 1927. Je précise un peu vu que j'ai lu une critique se plaignant que le livre ne se focalise pas sur C. F. Worth, sa-vie-son-oeuvre : il est presque uniquement question ici du travail de ses fils, Jean-Philippe et Gaston. Mais ne vous inquiétez pas, le livre inclut la dose réglementaire de génération du Grand Homme (*soupir*).
Pas de photos non plus de pièces conservées, les illustrations, ce sont les photos d'époque, en noir et blanc donc - mais accompagnées d'informations sur les matières, couleurs, occasion visée, ...

Et au final, il est bien ?

Je suis très contente de mon achat, niveau pictural c'est un régal pour la période années 1900-1910/12 (les photos de vêtements sont surtout concentrées sur cette période). Il y a une belle quantité de photos, des choses nouvelles, et l'ensemble donne un bon aperçu du style de la maison Worth sur cette période. Du coup, j'ai envie de costume 1900's et 1910's, c'est malin !
Côté textes, j'ai apprécié le récapitulatif de l'histoire de la maison Worth et de l'archive photographique. Les parties qui sont plus descriptives des photographies elles-mêmes, par contre... mouais. J'ai eu par moments l'impression d'une longue et laborieuse périphrase pour arriver à passer de la description d'une photo à la suivante, sans apporter beaucoup d'information pour autant.
J'ai franchement grincé des dents, en revanche (me connaissant, ce n'est pas une surprise), sur la "mythologie Worth" qui ressort régulièrement, qui nous offre ce paragraphe assez hallucinant où Worth est une maison tellement visionnaire qu'elle annonce les créations, pêle-mêle, de Schiaparelli, Balenciaga, Jean-Paul Gaultier, Alexander MacQueen, et j'en passe. Ce n'est pas constant, mais le vernis de GrandCouturier(tm)((insérez ici de l'admiration z'émue z'et béate), ça n'apporte pas grand chose à la connaissance de l'Histoire du Costume.
Un problème lié est le recours fréquent et non-distancé, pour les sources, à des textes de l'époque, et particulièrement à des choses écrites par Gaston et Jean-Philippe eux-mêmes. Outre le problème de l'évolution qu'il y a pu avoir dans l'étude de l'Histoire de la mode depuis plus 1895, non, Messieurs Worth ont un intérêt certain à succomber qu dithyrambique. Ce qui ne serait pas gênant si les citations étaient plus souvent remises en contexte et moins utilisées comme sources documentaires brutes. Visiblement, il s'agit là d'une tentative de pallier au peu d'informations qui nous sont parvenues sur les photographies de l'archive - ce qu'elles représentent exactement, leur fonction, leur mode de classement, ... tout cela a été perdu et non consigné au moment de la fermeture de la maison Worth. Je ne suis pas vraiment fan de la façon dont c'est fait.  (/end of pinaillage]
IMG_1819The House of Worth reste un très chouette livre, que j'aurais plaisir à re-consulter pour plein, plein, plein d'inspiration pour des tenues du tournant du siècle. J'ai trouvé certains textes intéressants, j'espère que le dernier chapitre et demi qui me restent seront intéressants aussi. Ce n'est pas un fondamental de la bibliothèque costumière, mais un joli plus - en fait, je le déconseillerais même carrément pour quelqu'un qui découvre, à cause de quelques énormités comme le paragraphe incriminé plus haut.

Voilà pour Worth. Et sinon, j'ai aussi craqué sur des choses plus vieilles et poussiéreuses (et le bouquin par-dessus aura sa critique quand je l'aurai fini).

D'autres parutions dans l'univers du costume à me recommander/pas recommander ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire