2014/03/20

Soutache - le tuto

Après le capuchon, je suis passée à la déco à la soutache pour le corps de la cape. J'avais dit pas de tuto (Koshka en avait fait un très koshka-esque dans le temps (autrement dit excellent), amsi je ne le retrouve plus), mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (comme dit ma mamôune), donc finalement, je vais vous montrer un peu pas à pas comment je procède pour soutacher à la machine.
Pour commencer, s'apercevoir que la cape que l'on copie n'est pas exactement circulaire comme on le pensait, mais plutôt ovoïde aplatie par devant et par derrière. Esquisser ensuite dessus les zones de décoration. Il y aura une bande en bas et des décos en rayons sur la partie du haut, comme sur mon inspiration principale.
IMG_1369
Commencer par les rayons, dessiner grossièrement les zones qui vont devenir des "branches", certaines descendant du col (4), d'autres plsu petites montant depuis le bande du bas.
IMG_1370
Tracer plus précisément les "feuilles" (c'est très stylisé mais le vocabulaire végétal permet à mon cerveau de s'y retrouver, entre autres), s'apercevoir que du fait de la non-circularité de la cape, il va falloir tricher un peu pour les branches qui remontent. Bidouiller jusqu'à obtenir satisfaction. Travailler au petit bout de savon bien sec taillé parce que ça part super (trop ?) facilement.
Je n’ai tracé que la moitié de la cape, j'ai repassé tout le dessin au crayon HB (moins prompt à disparaître quand on manipule le tissu que le savon), cousu ensuite la soutache, et pour reporter le dessin sur la deuxième moitié j'ai plié la cape en deux et en quelque sorte "décalqué" le relief.
Maintenant, comment coudre la soutache avec le pied qui va bien sur le tissu ? Pour commencer, passer la soutache à travers le pied soutacheur, elle doit passer sous le pied à l'arrière et sortir par l'avant. Je n'ai pas coupé de morceau de soutache, j'ai juste accroché la bobine pas loin (= sur le dessus de la machine à coudre, sur l'axe de la bobine vu que je cousais avec un cône) pour qu'elle se déroule facilement et cousu mes 35 mètres en une traite. Si vous avez besoin de sortir votre tissu de la machine à coudre, il suffit de défaire le pied et de transporter tissu, pied et bobine de soutache en même temps.
Laisser dépasser une petite longueur (10cm) avant le début de la couture, faire un arrêt, et démarrer. Le bout qui dépasse, je le fais passer (plus tard) à travers le tissu avec un tire-laine - ma laine est tissée assez serrée mais suffisamment élastique pour que ça passe quand même avec un peu de force. Sur les tissus fins mieux vaut faire un essai et le cas échéant prévoir de replier la soutache sous elle-même.
IMG_1376
Pour les lignes droites et les courbes peu marquées, c'est tout simple, il suffit de coudre dans le petit creux au milieu de la soutache, on n'a même pas trop besoin de diriger autre chose que le tissu.
IMG_1378 IMG_1379
Pour les courbes plus serrées,il va falloir tenir la soutache dans la bonne direction, et diriger un peu (ou beaucoup) le tissu en même temps. Sur la photo de droite, l'index et le pouce tiennent la soutache et les autres doigts font pivoter le tissu pendant la couture - la main droite fait aussi pivoter le tissu, mais là elle tenait l'appareil photo.
Pour les coins et les pointes par contre, il va falloir manœuvrer. Comme pour faire un angle dans sa couture, avec une petite manip' en plus.
IMG_1382
On commence par planter l'aiguille et lever le pied.
IMG_1383
On se met dans la nouvelle direction et on tient la soutache légèrement tendue. Puis on la replie, en suivant son mouvement naturel. L'idée n'est pas de lui faire faire un virage mais de la replier verticalement sur elle-même. On s'y retrouve assez facilement car les deux côtés sont légèrement différents avant couture, l'un avec le creux central très marqué et l'autre plus "rond".
IMG_1391
En général après cette manoeuvre, l'aiguille n'est plus plantée au milieu de la soutache. Donc on va abaisser le pied, faire sortir l'aiguille du tissu au volant, la faire redescendre au ras de la soutache, et relever le pied (en gardant la soutache un peu tendue, mais pas excessivement non plus) pour déplacer juste assez le tissu pour sur l'aiguille arrive au bon endroit.
IMG_1394
Et voilà un angle joliment négocié (je ne les ai pas tous réussis aussi bien !). Au premier plan, on peut voir que le crayon aussi, ça finit par s'effacer sur cette laine.
Voilà ce qu'a donné la première moitié finie, vous noterez à gauche la présence du pied soutacheur, toujours enfilé sur la soutache, et de la bobine bien entamée.
IMG_1371
L'état actuel des choses, il me manque une branche - et tout le bas - et je suis coincée tant que je n'ai pas reçu mon réapprovisionnement de soutache. Commandé sur internet, j'ai déjà vidé les magasins locaux... J'ai passé à peu près 35 mètres, sans raccords (mais pas sans jouer du découd-vit')
IMG_1401
Et en dernier bonus, une vue de l'intérieur. La laine a l'air de gondoler un peu (la pauvre, elle se fait tourner et retourner dans tous les sens !) mais fort heureusement c'est de la laine, un bon coup de vapeur et il n'y paraîtra plus !
IMG_1405

7 commentaires:

  1. Waouh, 35 mètres, je suis ébahie ! Et toute esbaubie par ce travail de fourmi, ça vaut le coup, c'est très beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le pied à la machine, c'est étonnamment rapide. rien de commun avec, mettons, mon ensemble piqué. Je ferai un total de la longueur de soutache utilisée à la fin, ce sera fun je pense.

      Supprimer
  2. Waho ! C'est superbe ces motifs. Quelle créativité ! Bravo Marion.

    RépondreSupprimer
  3. Super tuto ! C'est malin maintenant il me FAUT un pied soutacheur :p
    Petite question : est-ce qu'il n'y a pas un fil à tirer dans la soutache pour aider dans les arrondis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut, en attrapant l'un des cordons qui est pris sous les fils extérieurs, mais sur 35 mètres, je ne voyais pas trop comment le faire, et encore moins comment le faire *vite*. La soutache a une certaine souplesse, comme la tresse utilisée sur la cape ancienne dont je parle. Avec ma méthode, je n’ai pas les mêmes arrondis que l'original, mais plutôt des pointes, ça me convient niveau look. Une autre fois je testerai peut-être en tentant de jouer sur les cordons centraux...
      Le pied soutacheur s'appelle parfois pied à tresse ou à galon, le principe c'est qu'il a un trou pour faire passer la soutache/tresse/galon et un creux dessous pour la maintenir en place.

      Supprimer
  4. oki merci pour la réponse ^^ pas de projet à soutacher pour le moment mais quand ça sera le cas j'en achèterai un, vu ma flemmingite quand il s'agit de coudre à la main...

    RépondreSupprimer