2014/02/27

L'impression sur tissu, processus en images

Je n'ai qu'une seule paire de mains connectée à mon cerveau, et c'est bien dommage. La plupart du temps, cela m'empêche de pouvoir prendre des photos pendant que je suis en train de travailler.
Lundi dernier, j'avais la chance d'avoir mon adorable sœur de cœur à la maison, qui se débrouille plutôt bien avec un appareil photo, je lui ai collé mon réflex dans les mains avec la consigne de prendre des photos pendant que j'imprimais des motifs sur de la suédine.
Encrage
Je prends donc mon bloc, gravé et collé sur un bout de medium. Je prépare mon encre sur une plaque de verre (qui fut une planche à découper, mais n'importe quel geek cuisinier vous dira que le verre, ça use la fil des couteaux à al vitesse grand V, et un bon couteau est un couteau assez aiguisé pour couper un tendon. Humain. A l'intérieur du doigt) et je la passe doucement, en petites couches successives, sur les reliefs du bloc.
Je positionne ensuite le bloc sur le morceau de tissu pré-coupé - étape délicate, si l'encre effleure le tissu c'est la tache. Donc, pas droit à l'erreur.
Mise en place
Passage du baren
Une fois en place par contre, il faut appliquer une pression uniforme sur le dos du bloc graver. Le bout de medium rigide permet entre autres de mieux répartir la pression. Pour un petit motif comme celui-ci, j'utilise mon baren.
Il n'y a plus ensuite qu'à décoller dé-li-ca-te-ment le bloc du tissu, en s'assurant de ne pas tacher le tissu avec, mettons, un doigt qui aurait un peu touché de l'encre.
On dévoile l'impression
On retire la bloc
Impression finie
Et voilà une petite fleur imprimée !
Ces motifs sont destinés à devenir des ceintures pour femme, à porter sur les hanches, nouées par un cordon. Chaque motif est imprimé deux fois par ceinture - droite et gauche - et chaque impression se déroule de la même façon, en suivant les mêmes étapes.

Actuellement, les ceintures en devenir ont été pendues haut et court dans la chambre d'amis (qui fait office de zone de stockage pour la matériel de gravure, aussi). Les morceaux de suédine vont sécher quelques temps avant que je passe à la phase de couture.
L'impression sur tissu, ce n'est pas, ce n'est jamais rapide. Préparation - impression - séchage - couture. Mais faire rapide et standard n'est vraiment, mais alors vraiment pas l'objectif. Ce que je veux, c'est combiner ensemble couture et gravure, et là, cela passe par la réalisation des articles textiles imprimés de A à Z, pour des pièces qui collent vraiment à mon univers et que j'ai vraiment envie de porter et de partager avec vous...
Résultat fini
Il y aura du gris, du bleu, du rouge, du vert, du marron, et même du rose !

4 commentaires:

  1. Oh comme j'aimerai avoir le matériel pour faire ça ! En tout cas, on voit que tu aimes vraiment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le matériel n'est pas si difficile à trouver - tiens, ce serait un bon point de départ pour un futur post, les offres ayant évolué depuis le dernier.

      Supprimer
  2. Très joli ! Bien envie d'essayer le cuir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, sur cuir aussi j'y pense, mais pour le moment je reste sur du tissu, le temps de bien trouver mes marques et de développer ma ligne.

      Supprimer