2013/09/08

Une capeline ancienne

Je dois remercier pour ce post la très talentueuse artiste qui se cache derrière Melynda Portraits, c'est à elle que je dois la matière première. Merci encore donc à Mely qui m'a confiée la garde d'une magnifique capeline 1900 en laine noire. Promis, je n'ai pas trop bavé dessus !
IMG_9480 IMG_9492 IMG_9483

IMG_9506Je n'ai pas d'informations précises (enfin, j'ai deux pistes, assez éloignées l'une de l'autre, du coup je préfère ne rien mettre pour n'induire personne en erreur) concernant la provenance de la capeline, à part géographique (France ou Belgique). Bon, par contre le style est très tournant du siècle, tant par le type de capeline, la forme du col, les décorations...

IMG_9549La capeline est en drap de laine noir, doublée de serge de soie noire également. Le col montant est renforcé avec un genre de tissu de crin que j'ai eu un mal de chien à photographier (entr'aperçu à l'endroit où le col se découd, photo de droite). C'est rêche, c'est relativement raide, et ça ressemble à de la toile de jute en plus aéré.

IMG_9538La décoration est faite avec de la tresse noire de 7 millimètres de large - la tresse, c'est assez souple, ça s'étire en largeur ou en longueur pour prendre les tournants, mais ce quand même pas de la soutache. Ce qui est assez impressionnant c'est de voir que tous les petits zigouigouis ont été appliqués à la machine. Si-si, regardez bien la photo de gauche, on aperçoit la couture, le fil est resté un petit peu plus noir que la tresse.
IMG_9488Comme la tresse a quand même une certaine largeur et qu'elle n'est pas totalement élastique,  elle n'est pas tout à fait à plat sur le tissu, ça donne une texture vraiment intéressant notamment sur la zone du haut et le col (sur et sous le col, vous noterez).
La décoration a été appliquée sur le corps de la capeline avant la construction. Pour le col, les deux pièces de chaque partie (deux pièces du dessus, deux pièces du dessous) ont été assemblées, puis on a rajouté la déco, puis on a cousu le col - la tresse passe et repasse par-dessus la couture du milieu dos aussi bien sur le dessus que le dessous du col.
IMG_9504
On ne remerciera jamais assez le flash pour faire ressortir 1) le noir sur noir et 2) les poils de chaaaaat... :s
La capeline est probablement restée exposée à la lumière un temps certain, au vu des décolorations. A l'intérieur le tour du cou est bien, bien usé. J'ai l'impression que ce vêtement a été bien porté... et qu'il a quand même fichtrement bien résisté ! (prends ça, industrie du prêt-à-porter moderne !)

IMG_9539Venons-en à la construction - c'est bête comme chou. La capeline est un presque-cercle (6 septièmes d'un cercle en fait). L'extérieur est en une seule pièce, la doublure en six morceaux.
IMG_9555Comme dit un peu plus haut, le dessus et le dessous du col sont composés chacun de deux pièces symétriques, avec entre les deux une épaisseur de toile rigide pour donner de la tenue - c'est juste pris en sandwich, pas de piquotage ou autre.
IMG_9534Et un dernier petit détail intéressant - la cape a été ourlée, à la machine, au bord inférieur et devant. Puis, ensuite seulement, on a appliqué par-dessus la doublure, à la main. Là encore, difficile de le prendre en photo, on voit bien les points à la main ici et au niveau de la nuque. C'est comme ça sur tout le tour de la doublure.
La capeline fermait à l'origine par trois crochets (très très très rouillés maintenant, en même temps je serai rouillée d'ici vachement moins longtemps qu'un siècle moi-même), juste en haut devant, espacés sur une petite dizaine de centimètres. Il y a un morceau de tresse noire sur la nuque pour pouvoir l'accrocher à une patère. Voilà, vous savez tout, il ne vous reste plus qu'à consulter le reste de photos, et vous pouvez faire pareil.

Je ne vous le cache pas, j'adore ce vêtement. Déjà, il est juste sur la fin de ma période de prédilection. Et puis surtout, il part d'une base toute simple, de matériaux basiques. C'est le traitement de ces éléments qui donne l'effet "wow !" Et ça, j'adore.

8 commentaires:

  1. Rhâââh...
    Elle est vraiment belle. À chaque fois, j'oublie combien elle est superbe.... .....
    J'en ai encore à te monter, notamment des bavoirs qui eux viennent de Belgique c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  2. Aaah elle est superbe (magnifique même!) ça me donne vraiment envie de m'en faire une...à part des sous-vêtements je n'ai rien de cette époque, ce serait la bonne "excuse" pour me lancer, mais j'ai tellement de projets en tête!!
    Merci pour toutes ces photos détaillées,
    JACINTHE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage, c'est que ça se porte aussi dans la vie de tous les jours (sisi, j'ai vu une cape dans la vitrine H&M, c'est dire si c'est tendance. Le patron est simplissime !

      Supprimer
  3. Juste magnifique qu'est-ce qu'on s'habillait à cette époque !!!! jolies les photos !!! Faire du magnifique avec du simple ils étaient doués !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'essaie de le dire régulièrement, il faut toujours replacer un vêtement ancien dans le contexte dans lequel il nous est parvenu. On ne conserve pas son vieux pull doudou acheté à Franprix. On conserve son premier tailleur chic (en espérant le remettre dans la très hypothétique hypothèse d'un retour à un poids de jeune adolescente, ou le donner à sa fille...). Ce qui nous parvient, ce qui est conservé dans les "archives" familiales, c'est ce qui a de la valeur, sentimentale ou numéraire. Il faut arrêter de penser qu'il y a eu, à un moment de l'histoire du costume, une brusque perte de talent. On sait toujours faire ce genre de choses, on le fait toujours... soit c'est bien fait sur une base de qualité (comme ici), et cela relève du marché du très haut de gamme ou du luxe, soit c'est fait par des paskistanais sous-payés dans des conditions indignes, et on trouve ça une saison ou deux dans la grande distribution. Remise dans sa période, Cette capeline était sans doute plus du milieu de gamme (rapport au travail à la machine), elle a été créée elle aussi par des travailleurs sous-payés (on ne change pas une équipe qui gagne...), simplement nous avons perdu l'habitude de payer un peu plus cher pour du matériau de qualité que l'on porte plus de deux saisons.

      Supprimer
  4. Waouh, c'est un magnifique vêtement, le travail d'ornementation semble très méticuleux, le rendu est superbe !
    Moi aussi ça me donne envie de copier le patron et de m'en faire une, sûrement pas aussi élégante, mais portable cet hiver ça oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment tout simple à faire, dans une jolie laine, voire une polaire qui se tienne un peu, tu peux te faire un truc très chouette. On trouve des pieds "soutacheurs" pour machines à coudre pour faire le travail du galon :)

      Supprimer