2013/09/18

"Apprendre" à dessiner

peinture
(c) la Nazgulette, juillet 2012
Ce blog est mon nouveau blog préféré. Quelqu'un qui se lance dans un projet de broderie inspirée du travail de Michele Carragher, déjà, ça ne pouvait que me plaire.
Concrètement, je l'ai découverte via ce post, qui a eu les honneurs de je ne sais plus quel site et a fini par transiter jusqu'à mon flux fesse-de-bouc. Et comme l'avait justement remarqué la personne qui l'a porté à mon attention, il ne pouvait que m'intéresser.
Si vous suivez régulièrement mon blog, vous avez déjà vu passer des activités créatrices avec mes mini-trolls. J'aimerais leur transmettre au moins un peu du plaisir de dessiner, de peindre, de créer une oeuvre d'art.
J'ai bien écrit "créer une oeuvre d'art", et pas "apprendre à dessiner". Oui, je sais, ils ont 2 et presque 4 ans, on ne pense pas vraiment à des grandes créations. Mais le but n'est pas non plus de les enfermer dans une position "là, tu apprends à dessiner, plus tard, si tu travailles bien, tu sauras dessiner". Ils savent (à peu près) tenir un crayon et mettre de la couleur sur une feuille. C'est suffisant pour faire quelque chose d'intéressant.
Toad1
Longue conversation avec la Nazgulette... assortir
les couleurs, équilibrer la composition avec des aplats,
colorier l'intérieur ou l'extérieur du rond...

Je lui ai fait le cercle rouge et les rayons jaunes,
le reste c'est elle.
Alors oui, il leur manque plein de connaissances, de trucs pour représenter les objets et les gens (vous savez quoi ? Beaucoup de ces "trucs" on met des années à s'en débarrasser pour apprendre à faire du dessin d'observation, des années plus tard). Oui, il leur manque de la dextérité pour manipuler précisément leurs outils. Ca viendra avec la pratique. L'idée est de rendre cette pratique intéressante et motivante.
J'ai beaucoup discuté avec ma copine Eysmé, artiste de formation, fille d'artiste, de la manière dont sa mère l'a motivée à faire de l'art. J'ai aussi réfléchi sur ma propre approche et sur la manière dont ma mamie a pu jouer le même rôle. J'en ai dégagé quelques principes et j'essaie de m'y tenir...

L'extase béate, ce n'est pas productif. Un enfant n'est pas con, il sait que son arbre ne ressemble pas à un arbre représenté de façon réaliste. Il peut avoir l'impression sournoise qu'on se fiche de lui, ou qu'on n'a aucun discernement esthétique (ce qui, dans le cas du geek domestique, est avéré et revendiqué, donc, c'est moi qui me colle aux projets artistiques).
La critique totale, ce n'est pas productif. Déjà parce que l'enfant est au courant que sa représentation n'est pas très très fidèle à la réalité (si il en est même à ce stade). Ensuite parce qu'un "c'est nul", même exprimé plus délicatement, ça a un contenu pédagogique nul.
poisson
Poisson par la Nazgulette, le Troll et Maman
Des fois, moi non plus je ne sais pas ce que mon aîné a voulu dessiner avec ces traits qui partent de partout. Il y a un truc pratique pour ça, que, gloire en soit rendue au Grand Chwanana, même la Nazgulette maîtrise à présent, ça s'appelle le langage. Je demande. On me répond. Je demande des précisions. Je demande d'ajouter des détails.
Alors, tu as dessiné quoi ?
Et il est comment ton arbre ?
Et il est où ?
Et il y a des oiseaux dedans ?
...

L'idée, c'est de faire réfléchir l'enfant sur ce qu'il fait. Ca a l'air très pompeux dit comme ça - dans les faits c'est tout simple. Selon le medium, selon l'enfant, selon le jour, je leur pose des questions différentes. Le grand fonctionne plus aux histoires, la petite est plus visuelle, si j'aborde directement les couleurs ou les formes ça passe mieux avec elle.
Et là, on fait un rond de quelle couleur ?
ours
Ours par la Nazgulette et Maman
Une couleur claire ça irait bien là, du jaune, du orange... tu mettrais quoi, toi ?
Tu remplis le rond là ?
Je te fais une étoile et tu la colories ?
Autant que possible, j'essaie de me servir de leur pratique artistique pour établir un dialogue. Pour que dessiner, peindre ou autre, ce ne soit pas juste faire une fleur ou un soleil pour maman, mais créer quelque chose d'intéressant. Quelque chose dont il vaut la peine de parler.
Le post dont je parlais plus haut m'a fait réfléchir à la notion de collaboration. J'ai eu longtemps tendance à penser qu'un enfant voulait forcément faire une oeuvre intégralement lui-même. Ou alors qu'il fallait que je leur dessine tous les éléments. Ces derniers temps, nous arrivons à trouver un équilibre. Je dessine un ou deux éléments de base, je les laisse compléter à leur guise, je les guide en général sur la fin (souvent pour leur retirer doucement la feuille des mains avant qu'ils ne la recouvrent entièrement de peinture marron, pour la remplacer par une feuille toute neuve). Nous discutons, de ce qu'ils aiment bien, de ce que je trouve intéressant. Nous choisissons un ou deux dessins à afficher.
ballonEncouragée par l'expérience de Mica Angela, je me suis laissée aller à compléter les dessins des trolls. La Nazgulette a voulu que les cercles oranges deviennent un ours (et vraiment, il a fallu rajouter les oreilles et les yeux et trois ombres, et c'était fait), le poisson avait juste besoin d'une nageoire et des petits détails (les traits rouges sont des algues, au passage). Je crois que mon préféré c'est le dernier, la ballon, parce que toute la famille (enfin... sauf le geek domestique, mais il est disqualifié d'avance, lui) a participé. Parce qu'on ne voit pas souvent un ballon multicolore flotter entre des nuages bleus et des soleils noires, bleus et rouges.

Sur Bloglovin', je me suis constitué une liste de blogs fabuleux de profs d'arts plastiques qui travaillent avec des primaires, et même parfois des maternelles. Bon, comme c'est un peu malfichu, je ne peux pas linker directement la liste, mais allez y jeter un coup d'oeil à l'occasion, c'est très chouette, très pédagogique (forcément), et très motivant. Parce qu'il n'y a pas que le collier de nouilles dans la vie !

2 commentaires:

  1. C'est chouette ce que tu fais avec tes enfants..étant petite mon père participait comme ça à mes dessins, moi je dessinais toujours des maisons, des arbres, des arcs-en-ciel...et des marquises!! :) en grandissant il m'expliquait des trucs comme par exemple bien observer ce que je voulais dessiner...il a fait l'école des beaux-arts et j'ai plein de tableaux de lui à la maison.
    Jacinthe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà, c'est exactement ce que j'aimerais apprendre à mes enfants ! J'ia eu la chance d'avoir une grand-mère artiste qui m'a donné des bases et m'a fait aimer les arts - d'après tous les gens qui ont vu son travail elle m'influence encore beaucoup dans mon style, d'ailleurs !

      Supprimer