2013/08/13

Graver à la volée

En voilà un titre qui me rappelle mes vertes années et l'époque où, vile pirate adolescente que j'étais, je copiais les CD de métal des copines, au grand dam de mon paternel qui voyait déjà la BAC débarquer à notre porte.
Les vacances sont officiellement terminées chez Green Martha. La preuve, ou plutôt l'épreuve, je suis ce soir en train d'envisager une collation d'après-minuit pendant que je cède aux sirènes du "plutôt graver que dormir". Ce qui n'est pas forcément une bonne idée, car j'ai ceci de commun avec le Gremlins que demain, mes activités nocturnes (et le manque de sommeil induit) risquent de me rendre moins fréquentable que d'habitude.
IMG_9454
Mais en attendant, je n'avais pas touché à mes gouges depuis bien trop longtemps, et je n'arrive plus à les lâcher. Malgré le fait que j'ai visiblement, et ça me fait gravement suer, égaré ma gouge en V 1mm, sans laquelle je ne maîtrise plus du tout du tout les petits détails des cheveux marqués au crayon sur la photo de gauche.
Quand je dis que la gouge me manque, c'est que justement, c'est la-plaque-des-petits-détails. Et sans doute aussi celle qui aura le plus évolué depuis les premiers traits de crayon sur le lino (vous allez me dire, ça fait un moment que je les ai faits). C'est que je n'avais au début que le concept général, qui devait servir d'affiche pour une expo - qui a été finalement reportée au profit de Une Histoire , vu l'ampleur du travail envisagé. Avec ma fidèle alliée de précision, j'ai eu le bonheur de jouer sur les espaces blancs dans le visage, redécouvert la joie de dessiner des plumes sur les ailes (comme j'ai passé quelques années à le faire dans des fan-arts), tâtonné longtemps et fini par me décider sur un rendu pour les cheveux... le tout au fur et à mesure.
Ginko Biloba, eau-forte sur zinc, 21x29,7cm
90€
J'ai laissé reposer un long moment avant de me décider sur les motifs qui encadreront la tête, et je viens tout juste d'entamer les travaux dans le bas de la plaque. Le rendu final, ce sera encore plus la surprise que d'habitude - et au pire du pire, je détourerai seulement le motif central, hein ?
C'est aussi une de mes plus grandes linos à ce jour, 25 centimètres par 30 - autant dire que ce sera imprimé totalement à la main, parce que ma presse, elle ne gère pas au-delà de 20cm de côté.
 
L'autre preuve de la fin de la période estivale, c'est que la boutique Etsy est enfin de retour - vu le rush costumes et mon absence subséquente, je ne l'ai finalement pas réactivée en juillet. Les gravures  que j'avais déjà mises en vente vont revenir en ligne dans les jours qui viennent si elles n'y sont pas encore, et d'autres suivront.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire