2013/08/26

Casaquins plissés - part plis !

La dernière fois, nous en étions restés à notre jolie doublure assemblée de nos blanches mains. C'est maintenant que ça devient intéressant, il est temps de prendre notre tissu et de le plier, l'épingler et le coudre en forme de casaquin à la française par-dessus. Bon, ok, je vous l'accorde, il va falloir un peu le couper.

IMG_8884Pour commencer, comme pour la doublure, le dos en premier. On prend le tissu, on mesure la hauteur que l'on veut (plus une bonne marge), et on coupe ça bien droit horizontalement. On a un beau rectangle. Bien repassé, sinon on aurait pas assez chaud dans l'atelier couture.
N'hésitez pas à prendre TOUTE la largeur du tissu, il y a la largeur des plis du dos (c'est gourmand ces choses-là), et il faut aussi éventuellement prévoir le volume pour passer sur les paniers, là aussi avec des plis - dans ce cas, vous aurez une chute patato-rectangloïde de chaque côté (au-dessus des paniers), avec de la veine elle suffira pour un bout de manche, sinon pour de la déco.
IMG_8710On commence, pour ne pas changer, au milieu dos. On épingle le milieu du tissu au milieu du dos, en haut, en alignant le bord brut de notre indienne (ou autre tissu, mettons à rayures pour rester dans ce qu'on travaillait dans l'atelier) avec le haut de la doublure. On recouvrira ça plus tard.
IMG_8818Pour la petite histoire, c'est là que le tissu swedois a commencé à montrer des signes de faiblesse : sur mon casaquin, le poids du tissu à l'arrière a tiré l'encolure du dos vers le bas, la faisant bailler. Le rattrapage a inclus une bande de sergé de renforcement et un peu de franken-couture. Du coup, quand nous avons drapé les plis d'après, nous avons mis un sergé de renfort d'office.
En faisant gaffe à bien respecter l'horizontale, nous avons ensuite épinglé le tissu au niveau du côté - pas tout au bord du tissu, rappelez-vous, il faut laisser de quoi faire les plis sur les hanches, par-dessus les paniers. On lisse bien le tissu par-dessus la doublure, on épingle en position...
Angleterre, 1780-90
Manchester Galleries
via Pinterest
Ensuite... eh bien ma foi, là il ne reste plus qu'à faire "un peu" d'origami pour plier tout ça et obtenir la bonne forme et le bon volume. S'il y a une recette magique, nous ne l'avons pas (encore) trouvée (mais ça ne saurait tarder).
Nous avions chacune choisi un modèle de référence différent (sinon, c'est pas drôle) au niveau des plis : larges milieu du siècle pour moi, plus étroits et plus tardifs pour Heileen, et complètement chwananas pour Eysmé - modèle à gauche.
"Jolie Femme coëffée dun Bonnet à la Nouvelle
Paysanne, avec un caraco galant de taffetas
couleur verd pomme, garni en gaze d'Italie
ainsi que le juppon", Gallerie des Modes, 1778
MFA 44.1369
Le truc à ne pas oublier qui nous a valu de refaire trois fois les plis de la donzelle, c'est que le tissu, en plus de faire les plis eux-mêmes, doit revenir ensuite sous lesdits plis vers le milieu du dos. Sinon, ça tire sur les plis qui ne peuvent pas se déployer correctement, le tissu ne tombe pas droit mais est ramené vers le corps, en bref, ça ne donne pas l'effet qu'on voit clairement sur la gravure de droite.
Pour paraphraser rapidement ce que dit Koshka dans son excellent tuto, les plis sont en gros une superposition de plus ronds. Leur largeur, de combien ils dépassent les uns par rapport aux autres... cela varie d'un casaquin/d'une robe à l'autre. L'essentiel est de les faire symétriques et bien droits. Les motifs aident pour le deuxième point, pour le premier, il faut juste mesurer, mesurer, et remesurer.
Petit diaporama en accéléré - sur mon FlickR vous trouverez la version plus complète du plissage des casaquins. Les photos très claires et tout le boulot sur mon casaquin sont par Heileen (MERCI !), mon pas-à-pas sur les plis de son casaquin est, à la revoyure, franchement moins compréhensible. M'enfin il m'a bien servi sur le coup. Donc, si vous avez un appareil numérique, prendre en photo chaque étape peut être une bonne idée pour ne pas s'embrouiller quand il s'agit de la refaire en symétrique.

IMG_8786
J'ai des ailes ! Je suis un ange !
Plus sérieusement, vous voyez sur la photo que le tissu est épinglé depuis le côté jusqu'au milieu du dos (ou presque) - quitte à me répéter, il faut de la marge de tissu sous les plis pour qu'ils puissent tomber librement. Voilà, c'est maintenant qu'on la met.. Les plis seront faits dans ce qui pendouille.

IMG_8788
On commence par le pli central ce coup-ci. Pour le casaquin de ma comparse j'ai fait les plis extérieurs en premier.
IMG_8830 IMG_8835

IMG_8791
Deuxième pli central, qui laisse voir celui de dessous et le quasi-raccord. C'est là qu'on voit que les imprimés aident bien pour ne pas perdre la verticale*.

IMG_8794
Premier pli extérieur. Voilà, on a fixé qu'elle largeur auront mes plis par rapport à mon dos. Maintenant, il reste du tissu dans la main ? Eh bien il n'y a plus qu'à le rabattre vers la gauche. Selon la quantité de tissu qu'on plie par en-dessous, le bord du pli supérieur sera plus ou moins proche de celui du bord inférieur.
IMG_8795 

IMG_8828Petit détail invisible ou presque, le casaquin en indienne bleue de ma comparse a un pli de plus,  à l'extérieur, caché sous les autres plis. Je ne suis pas allée vérifier l'historicité (de mémoire, c'est bon), mais le tissu s'y prêtait, je ne suis pas allée chercher plus loin. Cela aide à avoir plus de volume sous les plis quand ceux-ci sont très étroits comme ici.
A ce stade, on se retrouve avec un truc qui a un air vaguement proche d'un casaquin à la française, mais quand même pas trop. Mention spéciale à l'indienne swedoise bien raide et bien apprêtée qui euh... comment dire ? ... se portera mieux avec un bon coup de fer.
Ce n'est pas grave, en suivant les motifs on retrouve vite la verticale (encore merci les tissus imprimés*).
IMG_8838Une fois qu'on a nos deux côtés plissés, symétriques, et qu'il nous plaisent, on découpe (avec une grosse marge) notre emmanchure, et le côté de la pièce. On s'arrête au-dessus de la taille, encore une fois, laisser de la marge pour coudre la bête, c'est utile. Si vous faites le dos et les plis des côtés en une seule pièce, laissez de quoi les faire quand vous coupez. N'hésitez pas à remonter un peu - je vous laisse vous référer aux patrons d'époque, mais en gros, la pièce ressemble plus à un J qu'à un L.

L'oeil exercé aura remarqué sur pour Heileen, les bouts de tissus qui vont sur les paniers n'ont pas été coupés en une seule pièce avec le dos. Ma collègue les a drapés et rajoutés séparément, toute seule chez elle. Du coup, je ne peux pas faire de comparaison éclairée entre les deux techniques, juste vous dire qu'en une seule pièce, c'est pas aussi évident qu'on pourrait s'y attendre. Voire pas évident tout court. Seulement, voilà, on a draé ça sur moi en toute fin d'atelier, en étant bien crevées, et mes collègues ont fait ça toutes seules comme des grandes, donc pour ma part, ce n'est pas documenté. :(

IMG_8839Pour finir notre dos donc, dernière étape : lisser le tissu sous les plis, depuis le côté vers le milieu. Il va y avoir là de chaque côté une ligne de points verticale (ou à peu près - sur mon casaquin les deux lignes dessinent plutôt un V). L'idée c'est de tenir le tissu des côtés tendus sur le corps tandis que les plis, et seulement les plis, tombent librement. Je vous renvoie encore une fois à Koshka qui a très bien montré ça sur son tuto.
IMG_8845Voilà pour le "gros morceau" donc. Avant de passer à la suite je vous conseille fortement de bâtir au moins le haut des plis - les épingles sont de petites choses sournoises et pas fiables qui n'aiment rien tant que se carapater quand il serait vital qu'elles restent en place.
Une fois le dos tenu en place par des fils dignes de confiance, vous allez pouvoir passer au drapé du devant. Si vous ne faites pas de plis (robings, zut de rezut, je ne retrouve pas le terme français) devant, ça devrait être assez simple à faire - il suffit de suivre la doublure en rajoutant de la longueur.
Pour les robings, ce sera au prochain épisode.

*sous réserve que l'impression ne soit pas de traviole comme cela arrive parfois. Mieux vaut vérifier avant l'achat, et reposer poliment le rouleau. Ca m'a déjà empoisonné la vie avec de petits motifs et un patron moins exigeant sur mon ensemble Directoire bleu, sur ce type de vêtements... non. Juste non.

2 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas encore dit mais ce tuto est très chouette et vraiment bienvenu. J'ai tellement miséré avec mon mannequin de couture pour ma française ! Il ne me reste "plus qu'à" trouver une copine qui couse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... ou un mannequin pile-poil à tes mesures. Mais oui, ça aide vraiment beaucoup. Je n'ai jamais, JAMAIS fait des manches aussi vite (tellement vite que je les ai pas en photo, damned).
      Merci, ça fait plaisir d'avoir des retours et de savoir que ça sert !

      Supprimer