2013/03/19

En fait, j'aime le papier...

Olympie, encre et retouche digitale
... et pas seulement le papier sous forme imprimée et reliée.
Vous allez me dire, ce n'est pas fondamentalement surprenant quand on considère qu'une bonne partie de mon activité créatrice consiste à transformer du papier à l'aide de crayons, d'encres, et d'accessoires plus ou moins violents, de la presse à la cuillère à soupe.
Rhodes, encre et retouche digitale
J'aime aussi un minimum la zoulie nature et les pioupious et les abeilles sans OGM - en gros j'essaie de ne pas trop pourrir la planète par mon activité artistique. Je ne prétends pas être 100% pur bio élevée au grain, mais j'essaie chaque fois que possible de privilégier l'option à moindre impact environnemental - d'où l'utilisation d'encres lavables à l'eau ou à base d'eau pour mes gravures, et l'utilisation de papier recyclé. J'avais un fournisseur local de papier recyclé chez lequel je trouvais toujours mon bonheur, tant pour le travail d'estampe que pour les impressions de mes reproductions. Pas de bol, il a fermé.
Pharos, encre et retouche digitale
Trouver un remplaçant fut... épique. Je ne suis même pas sûre que ce soit fait. Disons que j'ai trouvé un compromis entre un papier qui me plaît et un papier qui plaît à mon imprimante - malheureusement nous n'avons pas les mêmes critères. J'ai craqué, elle moins.
Mon coup de coeur, c'est un papier recyclé fabriqué en France (cocorico ! c'est toujours ça de moins en transport), sans chlore ni colorant toxique. Il est de bonne épaisseur (175g/m2), avec un relief assez marqué qui le fait un peu ressembler à des papiers d'art comme ceux plus traditionnellement utilisés pour la gravure. Ce qui me convient particulièrement bien pour ma série des Sept Merveilles du Monde où j'ai justement joué à faire un peu comme si je faisais une gravure en relief.
Je suis encore en train d'apprivoiser ce papier pour la gravure - il est très proche d'un de ceux que je trouvais chez mon ancien fournisseur, qui offre des résultats superbes en taille douce. Pour la gravure en relief, je tâtonne encore un peu pour trouver le rendu optimal. Les joies de jouer avec du papier !
En attendant, les reproductions vont arriver sous quelques jours (bon ok, peut-être après le vernissage) dans la boutique. Petites photos en situation - le grain est difficile à capturer en photographie, malheureusement, il faudra venir les voir en vrai au Jardin du Thé, du 27 mars au 14 mai - oui, je me suis plantée de date de fin sur le flyer, je viens de m'en rendre compte. Pourtant relu 5 fois.

ephesus-ca adapt-ca
gizeh-ca halicarnasse-ca
Ephèse, Gizeh et Halicarnasse, illustrations à l'encre retravaillées et colorées digitalement, et, en haut à droite, Adapt, encre, aquarelle et retouche digitale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire