2013/02/14

Jeudi suicidaire

IMG_7963 Au cas où vous ne l'auriez pas (encore) remarqué, j'aime les titres racoleurs et un peu idiots. Et je ne sais plus où (mais du côté anglophone de la blogosphère), je suis tombée sur la dénomination "suicide plate" pour ce que j'essaie de faire, et j'aime bien.
La terminologie, hein.
Donc aujourd'hui à l'atelier, je me suis vaillamment attaquée à ma première "suicide plate", ou en Français pour les intimes "plaque perdue". Le concept, c'est d'imprimer plusieurs couleurs avec la même plaque, en enlevant toujours un peu plus de matière entre deux couleurs. Du coup, pas moyen de revenir en arrière ni d'imprimer des tirages supplémentaires, à la fin, il ne reste presque rien de la plaque d'origine.
Ca implique entre autres de bien laisser sécher entre deux couleurs, surtout mes encres qui sont lavables à l'eau avant séchage complet, donc pour aujourd'hui je me suis contentée de finir de graver la première étape et d'en faire le tirage.
De gauche à droite, l'évolution de la gravure. Toutes les zones creusées sont destinées à rester blanches. Et maintenant, pour vous faire rigoler un bon coup, il faut savoir que le lino durcit quand il fait froid. Donc entre chaque photo la plaque a gentiment ramolli sur un radiateur pour que je ne me tue pas les poignets à la travailler. Mon geek domestique a râlé quand il l'a trouvée sur la radiateur de la salle de bains, hier... Mais c'est qu'il chauffe bien ce radiateur-là !

IMG_7967IMG_7968
La plaque posée entre les repères - en espérant
que les repères feront bien leur office et que
j'arriverai à aligner les impressions suivantes...
Et la première couleur... C'est vert pour aller
avec le lieu de mon expo d'avril !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire