2012/12/15

Jeudi, jeudi... ah oui : jeudi !

IMG_7503Mince, c'est vrai, je suis censée poster le jeudi ! Ah oui mais jeudi... je faisais quoi jeudi déjà ? Ah oui, des gâteaux !
Vous allez pas m'en vouloir pour des gâteaux hein ? Quand même ? Même que si vous venez traîner vos guêtres jusqu'à chez moi, je veux bien vous les faire goûter*.
Donc, pour résumer, jeudi mon atelier ressemblait à ça, côté cuisine. Et côté salon, la table était recouverte d'autres gâteaux, en phase de séchage pré-cuisson ou de refroidissement post-cuisson.
IMG_7508Autant dire que l'ordi et la machine à coudre et les gouges étaient rangés... ailleurs.
Les gâteaux de Nawel, c'est sacré ici. Avec les incontournables : Nussschnitte, Vanillekipferln, Anisplätzle. Et le reste ça varie selon les années. J'ai déniché aujourd'hui une recette de sablés aux amandes qui permet d'utiliser les jaunes d'oeuf restants qui déchire grave sa mère, je pense que je vais la garder (comme quoi, des fois il faut être aventureux et tester une recette marmiton qui n'a pas de comms...)
Bon alors mes Zimtsterne n'ont pas du tout, du tout été sages, du coup je vais vous épargner la recette tant que je ne la maîtrise pas assez (c'est dommage, c'est super bon, mais cette année c'est "peut mieux faire"). Par contre, il y en a que je fais tous les ans depuis 15 ans, je commence à maîtriser.

Nussschnitte

2 oeufs
150g de sucre
100g de noix sans la coquille
250g de farine

Mélanger les oeufs, le sucre, la farine jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Rajouter un poil de farine si vos oeufs sont gros et vous laissent avec une pâte collante. Etaler un peu le pâton à la main, enfoncer des noix dedans, remettre en boule, re-étaler, re-enfoncer des noix... pour répartir les noix dans tout le pâton. Former un long pain (10 petits centimètres d'épaisseur). Photo ci-dessous.

Enfourner 3/4 d'heure à 180°C (tester la cuisson à l'aide d'un couteau pointu ou d'une aiguille à tricoter en métal**). Ca ne doit pas ou très très peu dorer.
Couper le pain encore chaud en fines tranches. J'insiste, encore chaud, sinon ça devient trop dur et il faudra l'attaquer au couteau électrique voire à la scie circulaire.

Le mieux, c'est de les stocker quelques temps dans des boîtes métalliques, en séparant les couches par du papier sulfurisé ou du sopalin. Chez nous, ça s'accumule dans les boîtes au pied du sapin, héhéhééééé ! <= Ca, c'est mon petit côté Thesaurus Rex qui ressort... il me les faut toooouuuus !!!










*oui enfin bon, pas tout de suite. Les biscuits de Noël, ça a besoin de temps pour maturer. Pas avant Nawel, na !
**tu vois Audrey, elles peuvent encore servir ! Sinon, la pique à brochette aussi, ça marche (mais pas pour tricoter)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire