2012/11/08

La bougeote

Je sais, c'est pas bien. Position ergonomique, toussa, toussa... Organiser son espace de travail... Efficacité... Réduire le nombre de déplacements inutiles...
BLABLABLA.
J'ai besoin de bouger mes fesses pendant la journée moi, physiquement et intellectuellement.
Et comme en plus mon "atelier" est négocié chaque jour dans les coins de la maison qui se prêtent à l'activité du jour sans mettre en danger l'intégrité physique de mes mini-trolls, l'ergonomie, pfiou... Et puis en plus, j'aime bien m'occuper l'esprit quand je fais des choses monotones avec les doigts - en clair : larvifier devant une série pendant que je couds mes fermetures éclair (à la main, oeuf corse !).
Donc je fais les choses à la machine et au fer dans mon salon-atelier de coupe au rez-de-chaussée, et les choses à la main et la gravure sur lino à l'étage, confortablement installée à mon bureau, devant le gros n'ordinateur. Et je fais de fréquents aller-retours entre les deux postes - c'est bon pour la circulation.
Observons à gauche : au premier plan la jupe en train de se faire finir l'ourlet, posée sur mes genoux (oui bon, on voit pas mes genoux, faut dire qu'il y a un sacré volume de tissu).
Au second plan sur la gauche, le machin rose c'est la suite de ce que je vous ai montré lundi. Parce qu'en plus, je varie aussi les plaisirs entre couture et gravure. Même que j'ai avancé.
Comme la gomme est très souple, j'arrive à travailler même avec mon vieux jeu de gouges, celui que je ne sais pas trop comment affûter mais qui comprend de toutes, toutes petites gouges. Pour le moment ça fonctionne, je suis curieuse de voir ce que ça donnera une fois imprimé. J'ai prévu de jouer sur plein de textures différentes sur les arbres. Je ne sais pas encore ce que je ferai de la peau du serpent lui-même...
Et vous, vous cousez/créez où ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire