2012/11/20

Insérer un gousset à la mode XVIIème - Tuto

Etat des lieux dimanche
Après un petit détour par le tricot, retournons à nos moutons, ou plutôt à notre hobbite - le détour tricoteur étant principalement motivé par le fait qu'on était dimanche, et que j'étais à court de fil adapté. J'ai toute une série de fils vert d'eau, turquoise, vert émeraude... mais juste rien de rien dans la bonne teinte. Qui n'est accessoirement pas celle qu'on voit sur la photo, vu que j'utilise ce qu'il me reste de drap de laine de ma robe à tournure verte.

Prenons des repères

Je profite d'avoir pour une fois une image claire des pièces avant assemblages pour faire un petit zoom sur les repères (entourés de jaune tremblotant sur l'image - le dessin au touchpad je maîtrise moyen).  Ces petits traits perpendiculaires à la ligne de couture, c'est bien pratique pour aligner correctement ses pièces. Selon la longueur de la couture, j'en mets un ou deux groupes, écartés différemment pour être sûre de ne pas confondre. C'est pratique aussi quand une des pièces a un peu d'aisance par rapport à l'autre. Les repères, ça prend rien de temps à mettre sur sa toile, ça coûte pas cher, et ça fait gagner du temps ! [fin du spot publicitaire]

Ahem, ah oui, les goussets.

De l'histo à la sauce fantastique

Depuis que j'ai reçu mon préssssieux Seventeenth-Century Women's Dress Patterns j'avais envie de refaire la veste 1640 brodée à grosses manches (je n'ai pas de problème avec les grosses manches, nononon...). Combinées avec une basque bien large, c'était pile le genre de silhouette que je cherchais. Ni une ni deux, enfin si justement, deux toiles et j'avais le patron du corps. Avec une petite pince poitrine en rab' pour que le tombe me convienne mieux (dessous modernes...).
Un petit schéma très clair, j'adooooore ce livre !
Une fois le gros de la veste assemblé, je me suis penchée sur les goussets. Les goussets, en général, c'est long et pénible à mettre en place proprement. J'ai testé la méthode d'assemblage de la veste d'origine et wow ! c'est fabuleux de simplicité.

Prenez...

  • votre vêtement, dûment incisé aux endroits adéquats - pour moi, en-dessous de la taille
  • vos goussets, coupés avec une marge de couture - elle n'a pas besoin d'être énorme, un petit centimètre suffit
  • votre fer à repasser
Repliez vos marges de couture et marquez(les au fer. Sur le vêtement, j'ai fait des marges de 3-4 millimètres, le plus petit que je pouvais sur ce tissu.

Modus operandi

En partant de la pointe du gousset, épinglez endroit contre endroit le premier côté du gousset, puis cousez sur le bord un point de surjet pas trop serré. Répétez l'opération sur le second côté.
En ne serrant pas trop, vous obtenez deux pièces assemblées pile bord à bord, qui se tiennent bien à plat, et avec les valeurs de coutures chacune bien rangée et repassée de son côté.
Et voilà, le gousset installé, intérieur et extérieur, sans même avoir besoin de passer un coup de fer !
(bon, j'en ai passé un quand même, on est maniaque ou on ne l'est pas)

Sur ce, j'y retourne, j'ai 6 autres goussets à mettre en place encore !

6 commentaires:

  1. Sweet! Thanks for the tutorial. As I am getting into handsewn garments this is a great resource. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you ! It's just one of the several techniques described in the book (qhich I highly, HIGHLY recommend), but it's definitely the easiest for me, and it works extremely well on thick fabrics.

      Supprimer
  2. Cool je vais pouvoir corriger mon corset avec cette technique du coup. merciiiiii!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais prudente, ce n'est pas forcément très adapté pour un corset qui a besoin de pas mal de solidité, et les bords risqueraient peut-être de s'écarter. A vérifier je pense ! Et penser à faire des arrêts réguliers dans la couture main, aussi.

      Supprimer