2012/11/30

Histoires de manches

Comme vous l'aurez remarqué (ou pas), j'ai complètement loupé mon coup hier pour le post du jeudi. Oups-euh-là, comme on dit chez moi. Ce fut un échec partiel : j'ai bien pris les photos, je n'ai juste pas réussi à les mettre en ligne avant les douze coups de minuit. Du coup je m'autorise le tag du jeudi, quand même. Na.
A ma décharge, j'ai eu un peu de mal à couper mes manches. Photo à droite illustrant le principal problème : grosses manches, petite chute de tissu.
Même en serrant au maximum, ça ne passait pas en un seul morceau, il a fallu piécer joyeusement. Et pas seulement la laine, mais aussi le satin de la doublure. Sans photos parce que la doublure, je l'ai coupée tout en m'occupant des deux trolls et en babysittant la cadette des voisins. Degré de concentration couturière donc proche de zéro, ce qui a conduit ma petite tête de linotte à oublier de prendre en considération le fait que le satin, ça a deux côtés strictement pas pareils. Genre, un endroit et un envers.
Et le plus étonnant, c'est que ce matin, après avoir tout découpé et cousu, je me suis rendu compte que j'avais réussi sans faire exprès à faire une manche gauche ET une manche droite. Ce qui prouve que je devrais arrêter de faire attention à ne pas me planter quand je coupe mes manches, vu que c'est toujours quand je fais attention à ne pas me planter que je me plante.
Donc ce coup-ci, curieusement, je ne me suis pas plantée et j'ai bien deux manches symétrique. Et comme je suis bonne pâte, j'en profite pour vous montrer un petit truc trouvé, je crois chez Koshka (mais je ne retrouve plus, et ça date). L'idée étant de coudre en une seule fois la manche et sa doublure. Pour une  manche très large comme la mienne en plus, ça permet d'éviter que les deux épaisseurs bougent trop l'une par rapport à l'autre.
  • prendre la manche et la doublure correspondante
  • épingler d'abord la manche, endroit contre endroit, puis la doublure, comme si vous alliez coudre d'abord l'une, puis l'autre
  • les poser l'une sur l'autre, épingler (bien sûr on peut n'épingler qu'une seule fois une fois qu'on a compris le truc, mais je trouve plus pratique de traiter d'abord chaque épaisseur séparément que de gérer l'alignement de quatre épaisseurs de tissus en une seule fois)
  • coudre, repasser la couture
  • retourner la manche, repasser la couture, et voilà ! Manches cousue, manche doublée, valeurs de couture bien cachées !
Attention : ça nécessite du coup que ce soit la doublure du corps du vêtement qui se place sur celle des manches à l'emmanchure.
Ahem, vous excuserez la dernière photo, j'ai eu beau me creuser la tête, j'ai eu du mal à faire plus représentatif pour montrer à la fois l'intérieur ET l'extérieur de la manche ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire