2012/11/14

Des bras, du chocolat et une nouvelle venue

L'atelier est un peu plus occupé depuis cette semaine - et moi, je vais pouvoir mouler un peu plus facilement. Lundi, Monsieur Monfacteur m'a apporté une paire de bras. Bon, dit comme ça, ça fait un peu macabre. Surtout si je poursuis en disant qu'aujourd'hui, Monsieur Monfacteur m'a amené une femme sans tête. Que je ne sais pas encore trop où mettre.
...
Eh oui, j'ai un nouveau mannequin !
Je vous présente, à droite de Karringa (qui a maintenant droit à du chocolat, vu qu'elle a gagné des bras !), la petite nouvelle, Catelyn, qui vient d'un vendeur allemand sur i-bé.
Comme promis sur un certain forum, je vous détaille une petite retour d'expérience.

Combien ça coûte ?

Un peu moins de 50 zorros, frais de port inclus - tout à fait raisonnable par rapport à un mannequin réglable, et une affaire par rapport à un mannequin pro.
Le mannequin est un mannequin non réglable. Il est disponible en toute une palanquée de tailles, du 34/36 au 46/48. A la commande, on peut choisir la taille, la couleur de la housse et de la patine du pied.

Alors, heureuse ?

Le corps du mannequin est en polystyrène, recouvert d'une housse en maille polyester assez fine. Le pied (et le cou/mini-tête) est en bois clair teinté et vernis, avec une tige métallique épaisse (plus épaisse que celle de Karringa). Une molette permet de fixer le réglage en hauteur du mannequin.
Niveau matériaux, la housse est tenue par un élastique en bas qui est un peu lâche - quatre épingles dedans m'ont permis de remédier au côté "ça pendouille un peu". La housse n'est pas collée, donc quand j'ai envie de changer ou de faire quelque chose de chwanana comme ça, il me suffit de la sortir du mannequin et de la reproduire dans un autre tissu. Je peux aussi envisager de mettre mon mannequin à mes mesures en taillant dans le polystyrène et en rembourrant à d'autres endroits - il ne me restera qu'à remettre la housse dessus ensuite.
Seul bémol sur la forme, il n'y a pas d'amorce de bras par le dessous, il va absolument falloir que je fixe un bolduc pour avoir un repère de dessous d'emmanchure.
Le pied est très chouette, assemblé solidement (par mes soins, c'est livré démonté) par des chevilles et des écrous.

Verdict

Pour le prix, je suis tout à fait tout à fait très très satisfaite. Les épingles se plantent... c'est un pur bonheur par rapport à la coque rigide et au petit millimètre de molleton de Karringa. Je n'ai pas encore testé les possibilités de moulage, ni de rembourrage. Pour le prix, même si je me loupe en découpant, ou si j'ai une commande pour une taille trop différente de la mienne, je peux simplement en racheter un autre.

Foncez !

Les mannequins réglables, j'ai l'impression que les costumières en reviennent après quelques années de pratique : c'est très loin des mensurations d'une femme moderne normale, a fortiori de ses mensurations corsetées. Les mannequins réglables, ça se pète facilement, et ça à des trous qui gênent pour épingler au milieu devant, derrière, et sous les bras.
Je vous tiens au courant de ce que donne Catelyn dans la pratique, bien sûr, mais pour le moment, c'est du tout bon !

3 commentaires:

  1. Comme dit aussi sur un certain forum, le mannequin réglable c'est le mal!!

    En tout cas c'est super que ce nouveau mannequin soit en polystyrène... le premier que j'avais commandé aussi à un vendeur ebay était en fibre de verre+molleton donc non ajustable par découpes...
    Depuis j'ai chiné Justine qui a ma taille corseté (voir même plus fine sauf pour la poitrine ;(( mais bon on choisit pas) dont c'est nickel!

    Dis moi tes bras tu les as aussi trouvés en vente ou c'est du DIY?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, là c'est vraiment super, tu peux planter aussi profond que tu veux, selon l'angle que tu veux tes épingles !
      Je cherche toujours un ou deux vieux mannequins à chiner, mais rien trouvé d'abordable jusqu'ici, à part Nick qui n'est pas hyper stable. (et qui est un homme, accessoirement)
      Les bras sont une trouvaille i-bé aussi, mais j'envisage d'en prendre le patron pour m'en faire une deuxième paire... un jour ! Ce n'est pas très très compliqué au final, un peu comme des manches longues fermées en haut et en bas et deux languettes pour velcroter ou bâtir sur le mannequin (au passage, le velcro tient sur catelyn, pas sur Karringa).

      Supprimer
  2. Merci pour ta réponse! en fait je crois que je vais bourrer de molleton les manches d'un vieux tee-shirt... comme ça je serait sure qu'avec mes bras filiforme ça ira ^^
    c'est une bonne idée ça le velcro pour les faire tenir! au moins on peux stocker les bras quelque par sans pour autant avoir un "corpse" dans le salon!

    (sinon je crois que ton blog est pas à l'heure...)

    RépondreSupprimer