2012/08/28

Pour quelques degrés en moins...

Il semblerait que mon cerveau et ma productivité blogguistique soient fortement handicapés par la canicule. Rien à voir avec des vacances à Trou-Des-Fesses-En-Larzac, on avec des journées à faire du JdR. Ou à courir chez la pédiatre et l'opticien (Trollinet d'amour, trois paires de lunettes en un été, ça devrait te suffire, non ?). Ou avec un quelconque phénomène de vacances. Rien je vous dis. M'enfin, en tout état de cause, la chaleur, ça n'aide pas.
Toujours est-il que mon précédent post à généré un certain nombre de commentaires (surtout sur Face-De-Bouc, il faut bien le dire), et que ça  m'a donné l'envie d'approfondir un peu ici.
Plusieurs personnes m'ont signalé que la demoiselle sur la photo réalisait et vendait des pâtisseries selon recettes d'époque - merci les gars, maintenant j'ai faim ! :p Tant mieux si elle fait en plus de ses recherches culinaires l'effort de donner une ambiance historisante à son stand, c'est déjà très bien. Comme je l'ai déjà dit il y a quelques lustres et trois chandelles (à la fin du billet), l'exactitude de la reconstitution de son costume, c'est surtout son affaire, à elle (même si, bon, le public va la prendre pour une pro de l'histo, un peu quand même).
Là où ça m'agace un peu plus ceci dit, c'est quand un organisme dont le fond de commerce est l'Histoire ne se soucie pas de la qualité de ce qu'il présente. Pour info, oui, j'ai contacté les organisateurs, et je reproduis ici leur réponse :
Bonjour,

Il s'agit de la photo d'une commerçante vendant des pâtisseries anciennes (de véritables reconstitutions quant à elles...) et, s'agissant d'une commerçante, je trouve que son costume est VRAIMENT bien, comparé aux costumes de la plupart des commerçants qui officient sur les diverses fêtes historiques.

Cette photo a été choisie par notre agence de comm parmi l'ensemble des photos que nous lui avons transmises et sa présence sur l'affiche ne nous choque pas, bien au contraire, même si effectivement ce costumes n'est pas "100% historique" par rapport aux autres costumes présents sur l'affiche.
Effectivement, il y a de bons éléments dans le costume de notre demoiselle. Mais est-il pour autant historique ? Non. Les autres costumes, si j'en ai peu parlé parce que je ne suis pas aussi au point sur les finesses du costume masculin, je peux quand même dire que le pirate et celui avec la bavette à droite, ne sont pas histos non plus*.
Mais trouver que c'est bien parce que c'est  "bien, comparé aux costumes de la plupart des commerçants qui officient sur les diverses fêtes historiques" ? C'est un peu l'argument que tant qu'il y a pire ailleurs, on n'a pas le droit de se plaindre, non ?
Plusieurs commentateurs ont pointé du doigt le fait que cette pub "se veut racoleuse avant tout", et je pense que c'est là que le bât blesse. L'objectif de la vente qui passe au premier plan, et ma foi, l'exactitude historique, ce n'est pas ce qu'il y a de plus vendeur. Ou en tout cas, c'est ce que pensent les gens qui mettent au point les stratégies commerciales.
Je ne suis pas d'accord, parce que j'ai à de multiples raisons pu me rendre compte qu'on pouvait tout à fait intéresser le public avec du vrai histo, même du trivial (genre, des détails vestimentaires). Et je parle ici à ma très petite échelle personnelle, de gens qui m'ont arrêtée dans la rue pour me poser une question sur mon costume (histo) - puisque je ne fais pas d'animations ni de reconstitutions. Les gens, en général, sont curieux, ils ont envie d'en savoir plus. Et en fait, les gens qui ne savent pas un truc, qu'on leur offre une réponse exacte ou partiellement erronée, d'une ils ne s'en rendront pas compte, de deux ça n'influe pas vraiment sur leur attitude. L'idée que la "vraie" Histoire serait barbante par rapport à des données à demi fantasmées, dans mon expérience c'est un joli petit cliché qui ne résiste pas beaucoup à l'épreuve des faits.
Donc c'est quoi l'intérêt de ne pas offrir l'évocation la plus exacte possible ? A part la paresse**, je ne vois pas vraiment d'excuse pour ne pas essayer de donner au public l'information la plus exacte possible. Et je considère que quand on se mêle de présenter de l'Histoire à un public, quel qu'il soit, on a l'impératif moral de vérifier ce qu'on lui raconte.
Plus une personne ou un organisme est en position d'autorité, plus sa parole aura de poids. C'est pour ça que c'est trèèèès embêtant quand un enseignant, un musée ou un organisme à vocation historique raconte des trucs faux : la voix du petit amateur, aussi éclairé (voire bardé de diplômes) soit-il, n'aura qu'un poids ridicule fasse au mastodonte éducatif. Pour Monsieur Toulemonde, Perrette est histo. D'ailleurs Madame Toulemonde va se faire la même robe, mais en violet brillant***. Et à partir de là s'enclenche un cycle de copie où A fait une tenue, B la copie sans se renseigner ni sur les intentions de A, ni sur ses recherches, C copie B, et au final on trouve 12 personnes qui portent une robe faite sur le même patron pahisto.
Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux ! - E. Ionesco, La Cantatrice chauve
Ce que j'aime "bien", c'est la façon dont la réponse de l'APHV laisse entendre qu'en général, les commerçants sur les fêtes historiques ont des costumes patrèhistos pour le moins. En même temps, si tout le monde part de l'idée que de une, d'autres font pire, et de deux, ça n'embête personne, on est pas prêts de faire du progrès en la matière, non ?
Mais sinon, pour répondre à un des comms, oui, je suis sûre que je trouverais quelque chose qui me plaît à un des marchés en question. Quand on est multiclassée rôliste-costumière-fan de déco bizarre-maman-collectionneuse de machins rigolos-geek (je crois que l'avant dernier est inclus dans le dernier, ceci dit), on trouve toujours quelque chose dans ce genre de manifestations. Raison pour laquelle mon compte en banque me signale que cette année encore, j'éviterai la région parisienne au moment de Pontoise****. Pis mon mari râlerait si je lui demandais de trouver de la place pour une énième épée ou une ixième statue de dragon, histo ou pas.

*ce qui ne veut pas dire que je ne trouve pas le pirate 'achtement cool comme... costume de pirate.
**oui, moi aussi ça m'arrive d'être paresseuse. Je sais, c'est mal, je me fouette avec des orties chaque fois que ça me prend. Mais j'essaie de ne pas tartiner mes faiblesses de recherches sans leur adjoindre un caveat. En attendant de faire amende honorable, par exemple en postant ce fichu billet sur les chemises, hein ?
***mais si, le violet bien pétard caractéristique des teintures chimiques inventées à la fin du XIXme... 
****ouin ouin bouhouhouh !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire