2012/03/10

Syndrome Textile d'Accumuation Systématique Hyperaîgue - Le STASH

J'aime les tissus. Ce n'est un secret pour personne, comme à peu près toutes les toquées de l'aiguille que je connais, j'accumule un stock de ressources textiles, parce que ça tient chaud, que ça isole bien les étagères du dressing, que ça fait cossu, parce que le tissu était joli, pas (trop...) cher, parce que j'ai 26 projets à faire avec cette fausse fourrure tigrée rose fluo, et puis au cas où... en cas d'guerre, en cas d'crise, ou de re-victoire de la droite... Ca peut toujours servir de matelas au pire.
Mais bon, à un moment donné, les membres de ma famille non atteints par le STASH ont tendance à me faire comprendre que bon, ils aimeraient bien ne pas finir étouffés sous le velours et les indiennes. Donc je me limite... Pour les achats directs. Et pour continuer d'élargir mon catalogue de tissus pour les commandes, je fais des recherches par échantillons.
Je viens de recevoir - en retard suite à un cafoutch de ma part - de superbes échantillons de lainages écossais (et quelques autres qui ont sauté tout seuls dans mon panier à échantillons). Légers, agréables au toucher (de la laine qui ne gratte pas, miam !), avec une chouette tenue. Comme les prix sont très raisonnables et que c'est tissé en Franche, il y a de très très grandes chances que je commande à nouveau chez les Tissages Cardailhac . Voui, petite pub gratuite pour le coup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire