2012/02/26

Nul n'est censé ignorer la loi - et la politesse

Petite image explicative des Creative Commons
Un article assez ancien déjà de Trystan m'a fait pas mal réfléchir sur ce que je souhaitais qu'on puisse faire - ou pas - avec la matériel que je mets à disposition en ligne. L'article traite le copyright tel qu'il est encadré par la loi américaine uniquement, mais ça fait quand même réfléchir.
Globalement, le concept de copyright ne me fait pas fondamentalement grimper au rideaux. C'est un euphémisme. J'estime que pour avancer, l'humanité aurait peut-être intérêt à un peu plus partager ses créations. Ceci dit, si quelqu'un s'amusait à vendre à son compte des illustrations que j'ai faites, je l'aurais mauvaise.

Des bonnes manières en matière de citation
La norme internautique, c'est quand même beaucoup de prendre des jolies images (ou du texte), de stocker, et de s'en servir ultérieurement pour illustrer son propos, voire ses propres produits. Et même en dehors d'internet d'ailleurs. Machine utilise les photos de truc pour illustrer la couverture d'un de ses bouquins, sans informer truc (mais en gommant sa tête pour que truc ne soit pas trop reconnaissable). Je ne mets pas de noms parce que rien que de tête, là, j'ai trois exemples différents.
Je vois plein de gens inscrire d'une façon ou d'une autre leur nom sur leurs images (notez que ça ne fonctionne que pour les images, hein, pas pour les textes ni, mettons, les lignes de code). Je ne le fais pas, pour plusieurs raisons.
  • c'est visuellement inesthétique (moche, quoi),
  • ça peut s'éditer ,
  • ça me prendrait un temps fou quand je vois la quantité d'images que je traite parfois,
  • il faudrait souvent créditer plus d'une personne (une photo prise par moi représentant  une tierce personne montrant le travail d'une troisième...),
  • quelqu'un d'autre peut souhaiter réemployer mon image et ne pas avoir envie d'avoir mon "tampon" dessus.
Et surtout... j'attends de voir un magasin mettre un panneau "Il est interdit de voler". Non pas que j'associe systématiquement la reprise de mon travail à du vol. Mais il y a un certain nombre de lois qui encadrent le droit d'auteur et rendent déjà illégale la pratique de piquer un document et le faire passer pour son propre travail.
Globalement, réutiliser un contenu sans créditer l'auteur, je trouve ça assez goujat. Quand quelqu'un m'aide, j'ai tendance à dire merci.

Petite notice à l'usage des visiteurs de mon site
Creative Commons License
This work by Green Martha is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 France License.

Je mets en ligne trois types de contenu : du travail personnel, du travail collaboratif (commandes) et des éléments qui (à ma connaissance*) sont dans le domaine public.
Je ne peux évidemment pas me dire auteur des éléments de domaine public. Mais au vu du boulot que ça représente de scanner mes magazines anciens, s'il vous plaît, un petit backlink, un petit mot pour mentionner que c'est moi qui ai mis ça a disposition si vous vous en servez. C'est une simple demande, soyez juste sympas quoi !
Pour le travail personnel, illustrations, costumes et vêtements créés par moi seule, ils sont placés sous licence Creative Commons telle que définie sous la petite image. Vous pouvez reprendre mon travail à condition de :
  • me l'attribuer clairement (un lien hypertexte clairement visible suffit, pas besoin d'en mettre une tartine),
  • ne pas en faire d'utilisation commerciale,
  • placer vote propre production basée sur la mienne sous la même licence.
Et si en plus vous me le dites je serai toute rosie de plaisir :)
Maintenant, je fais aussi des choses sur commandes. Et là, ça se corse un peu, vu que le design est développé en collaboration avec le client. Je ne suis plus la seule auteur du truc. Donc, sauf si le client me demande expressément de placer notre design commun sous la licence évoquée plus haut, prière de ne pas reproduire les faire-parts personnalisés ou designs de vêtements (ou autres...) de mes commandes. C'est ballot mais c'est comme ça.

Joli graphique créé par Abby
Faites un câlin à votre source
Changeons un peu de perspective, et regardons maintenant ce qui se passe quand on omet de créditer ses sources.
"Oh, un joli casaquin brodé !" *clic* "Mais il vient d'où ? Il date de quand ? Y a d'autres photos ?" *cherche cherche* "Ouin ouin ouin, je sais pas, je ne peux pas m'en servir pour ma recherche sur les casaquins brodés !"
Chose qu'on oublie souvent, ne pas renvoyer à la source d'origine, ce n'est pas un cadeau pour le lecteur. Surtout quand, mettons, on a tendance à se planter d'une décennie quand on recopie la datation (vu souvent sur Pinterest, aaaaaaah que je hais les TumblR !). Tout comme partager le document lui-même, partager sa source est nécessaire à la diffusion de la connaissance !
Et puis ça fait meilleur effet de pouvoir appuyer ses dires par des citations précises, aussi...


Lecture approfondie
Pour être tout à fait honnête, ce post - et le changement de licence du contenu personnel de mon site - est le fruit d'une longue maturation et de lectures croisées de contributions de différents bloggueurs, donc :
Give credit where credit is due :
  • Trystan citée plus haut
  • Sarah et re-Sarah de Mode Historique - le premier surtout pour l'avertissement post-félin, qui s'applique très bien à ce post aussi, le second parce que moi aussi, il m'arrive de prier qu'un cercle de l'enfer soit réservé aux gens qui ne citent pas leurs sources et me laissent dans la panade recherchique
  • Abby  de Stay-ing Alive et Lauren  de American Duchess pour leurs réflexions sur les photos, les blogs et les musées.
Merci à Fanny, Heileen, Tina et Alessandra pour diverses discussions à ce sujet qui ont amené de l'eau à mon moulin.

*il est possible que je me trompe, je ne suis pas infaillible, je suis prête à corriger mes erreurs s'il y en a !

2 commentaires:

  1. Je suis d'accord sur le copyright - je ne suis pas un fan en general, mais je pense qu'il est necessaire pour proteger contre les malhonnetes. J'ai vu une fois un artiste établi qui a pris les images dessinées directement de DeviantArt pour vendre. Et je suis d'accord sur les filigranes - tout seul d'etre peu attrayant, il semble paranoïaque et punit les gens qui veulent apprendre et le voir Et je le deteste quand quelqu'un utilise un tableaux sans le nom de l'artiste, au moins, ou le nom de la musée! Je prefere de mettre un signet le site officiel, dans le cas que je veux l'utiliser pour les recherches serieuses dans le futur. Dans ma (mon?) Pinterest, quelques fois je utilise Wikimedia Commons, mais seulement si je ne peux pas trouver l'original, et je note "location unknown" ou le source donnée en Wiki.

    Vive le Creative Commons! J'espere que les gens l'utilisent plus en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le droit d'auteur, c'est un concept qui n'aurait pas besoin d'une existence légale si les gens avaient suffisamment de savoir-vivre et d'honnêteté intellectuelle, c'est ça qui me chagrine le plus je crois :(

      Supprimer