2012/01/23

Choses intéressantes sur la nature du costume historique

Oui bon ok, j'ai encore trouvé un mot-clef toto-blopesque dans mes stats :D J'aime trouver des mots-clefs étranges dans mes stats ! Ca me donne des idées de titres alternatifs...

Aujourd'hui, j'ai une jolie moisson eBay à vous montrer (accumulée sur plusieurs semaines, ça aide). On commence par le moins excitant pour moi : les années 1860.
Oui bon, même moi je dois avouer que la couleur et la déco sur ce corsage... miam ! Le suivant, de la même période, est plus simple, avec quelques petits détails adorables : le contraste entre les deux bleus, le passepoil au bout de la manche, les boutons recouverts de tissu.

On continue sur une robe dans un état de conservation extraordinaire. Le tissu est particulièrement intéressante, c'est le genre de tissu dotn j'aurais dit "ouhlà non, surtout pas, pahisto pahisto pahisto !"... comme quoi, surtout sur la fin du 19° siècle, il ne faut jamais dire jamais !
Elle était étiquettée comme robe à tournure années 1880 par le vendeur, et le tissu et la sobriété de l'ensemble (lire : l'absence d'une demie-tonne de volants, fronces et chwananas décoratifs alignés en lignes horizontales) vont dans ce sens, mais après l'avoir rangée comme ça dans mon répertoire d'images, je me pose des questions. La ligne arrière de la jupe, telle qu'elle est mannequinée, est très douce pour une tournure 1880s, où le faux-cul formait un angle net avec le dos et où la jupe tombzit cylindrique autour des jambes. Là, elle descend en pente douce et traîne. Guère de traîne sur les robes de jour non plus pour les pures tournures tardives. La corsage descend long sous la taille, et globalement j'ai plus l'impression de voir une robe "forme naturelle", de la fin des années 1870. Je vous l'accorde, la différence est minime - et on en peut jamais être tout à fait sûr que les vêtements vendus sur eBay sont correctement mannequinés.

Et vu que ça commence à faire un pavé, je garde la suite pour un prochain post !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire