2011/11/05

Une eau-forte pas-à-pas - deuxième partie

plaque pour eau-forte plaque pour eau-forte Je continue mon W.I.P. (work in progress) sur ma plaque de zinc. Petit à petit, je rajoute de nouveaux détails pour occuper la partie de gauche de la plaque. Je les peins directement au pinceau avec le vernis graveur. L'idée est de créer des textures et une composition sans laisser de trop grands espaces vides - qui risqueraient de ne pas réagir uniformément dans le bain d'acide.
Cette technique, que ma grand-mère pratiquait couramment pour ses plaques de laiton mordues au perchlorure de fer, permet de donner des effets très intéressants lors de l'impression, sur du gauffrage ou en jouant sur la quantité d'entre restant dans les grands creux pour se rapprocher de la technique d'un monotype.


plaque de laiton gravée
Un exemple de plaque en laiton réalisée selon cette technique, patinée dans les creux pour devenir un élément de décoration. Cette plaque est une de mes nombreuses collaborations avec mon amie Eysméralda.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire