2011/11/15

Un tuto dans la poche !

Je savais bien que j'avais oublié quelque chose...


Les POCHES !

La plupart des hommes n'ayant, malgré plusieurs millénaires d'évolution, toujours pas découvert les bienfaits du sac à main ou assimilé, ils entassent leurs kilos de portefeuille + clefs + smartphone + papiers divers + autres... dans leurs poches. Donc, il faut des poches au justaucorps - vu qu'il sera porté non pas comme une costume mais comme un manteau pour tous les jours. Le fail magistral étant de s'en rendre compte une fois le justaucorps monté.


Donc, premier pré-requis : on pose les poches avant d'assembler les pièces. Faites ce que je dis, pas toujours ce que je fais ;)
Le mieux étant de noter la largeur de l'ouverture de la poche, son placement et son inclinaison sur le toile.

Prenons ensuite la poche poitrine, intérieure ici.

On découpe un grand rectangle de tissu, de la largeur choisie + valeurs de couture et de deux fois la longueur voulue + valeurs de couture. On le plie en deux par son milieu . Le long du pli, on dessine (genre au savon, ou à la craie à patron) un rectangle d'environ un centimètre de large et de la longueur choisie pour l'ouverture de la poche. C'est la taille de la future ouverture. C'est un peu grand, mais pas d'inquiétude, ça sera caché par le revers.
On déplie. On fait une couture à grands points sur le contour du rectangle pour le marquer (et puis ça solidifiera l'ouverture aussi).

A côté, on découpe pour le revers un petit rectangle dans le tissu du panneau sur lequel s'insère la poche (ici de la doublure, ce sera de la laine pour l'extérieur). Largeur = environ deux centimètres = valeurs de couture ; longueur = largeur de la poche + valeurs de couture.
On le plie en deux, on coud le long des deux petits côtés, on coupe les coins, on retourne, on repasse. Revers prêt !

On prend le petit revers de poche ainsi obtenu, et on le fixe sur le rectangle de la poche. Pour cela (suivez bien, c'est un peu délicat à expliquer et ma photo n'est pas très parlante), on pose la future poche dépliée, l'endroit vers le dessus. Le rectangle dessiné pour l'ouverture est presque au milieu, avec un bout un peu plus grand d'un côté. Le revers est posé (sur l'endroit donc) sur le bout un peu plus petit, côté plié vers l'extérieur de la poche, côté ouvert vers l'intérieur de l'ouverture. Il faut laisser dépasser à l'intérieur de l'ouverture votre valeur de couture (pour les petits travaux un peu délicats comme ici, je travaille avec 5 à 7 millimètres).

Vous suivez toujours ? On retourne la pièce, on fait une petite couture le long du bas de l'ouverture de la poche, voilà, le revers est fixé.
Maintenant on prend la poche, et on l'épingle (en alignant bien l'ouverture de la poche là où elle doit être, sur la pièce du vêtement), l'endroit de la poche (là où est fixé le revers) contre l'endroit du vêtement (ici, de ma doublure). On coud le long de l'ouverture de la poche. Le revers est à présent coincé entre la poche et la pièce du vêtement, son bord ouvert caché dans l'ouverture de la poche.

Là c'est le moment qui fait toujours un peu pur vu qu'on ne peut plus revenir en arrière : on ouvre l'ouverture, proprement, avec un ciseau pas trop grand. Une ouverture au milieu, et de petites diagonales pour aller bien jusqu'aux coins sans couper la ligne de couture.

On glisse la poche par l'ouverture, on rabat le haut de la poche vers le bas, on aplatit au fer. Une petite couture sur les trois côtés restant de la poche (voire un petit surfil en plus pour éviter que ça s'effiloche, selon le tissu), et voilà déjà quelque chose qui ressemble à une poche !

Pour fignoler, on fixe le revers vers le haut de manière à cacher l'ouverture. Faire de petits points glissés le plus discrets possibles le long des petits côtés.
Voilà une poche finie !

Bon, et vu que je vous ai encore fait un pavé bien dense et que la journée se finit, on va en rester là pour aujourd'hui. Mais d'ici quelques temps je vous fais la deuxième partie du tuto, avec de petites variations pour des ouvertures de poche différentes.
Ce n'est pas toujours évident de trouver comment expliquer une technique manuelle par des mots, donc n'hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires si un point vous paraît obscur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire