2011/11/04

Jeudi c'est vendredi

Pas évident de travailler sur mes projets et de blogguer dans le peu de temps libre dont je dispose. Hier je me battais avec la doublure du justaucorps, donc je n'ai pas réussi à blogguer avant que le sommeil ne m'emporte. Je vous montre donc le contenu de mon atalier avec un peu de retard.
Fait exceptionnel, la table du salon est à peu près dégagée pour me laisser manipuler les pièces de la doublure de manches !

Le travail est long et minutieux. Je ne couds pas une doublure classique, comme une deuxième vêtement. Je dois travailler pièce par pièce pour que la doublure suive les plis des basques du justaucorps et soit fixée de manière "propre". Les pièces de doublure sont fixées l'une à l'autre à la main par de petits points glissés, quasiment invisible.
Cette méthode me permet en outre de mieux gérer les légères différences d'aisance nécessaires au bon tombé du vêtement - un peu moins d'aisance dans la doublure sur le devant pour éviter qu'elle ressorte à l'ouverture, un peu plus de liberté de mouvement dans le dos, etc...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire