2011/09/13

Pic-pic-pic-piquotage !

A peine posté le précédent billet, qu'on me réclame déjà le mode d'emploi pour le col, eh bé ! C'est parti pour le premier tuto du blog !

C'est une technique de tailleur que j'ai utilisée, notez bien que je ne suis pas tailleur, j'apprends au fur et à mesure de la construction de ce justeaucorps (merci frérot pour l'exercice !). Je suis juste une amatrice curieuse, pas du tout une spécialiste ! - ça se voit à la pas-très-régularité du travail.


Le matériel
Votre col doit faire trois épaisseurs : dessus, triplure et dessous. On va travailler sur le dessous et la triplure, mais une épaisseur e dessus est nécessaire pour cacher toute la machinerie !
Pour le tissu du vêtement, c'est sur de la laine que ça marche le mieux, on peut faire un petit point sur l'intérieur du tissu sans que le fil se voie sur l'extérieur.
Pour la triplure, il faut une toile tailleur, la mienne est en coton et lin, il en existe en diverses matières et épaisseurs. Elle est assez rigide et sert à donner de la tenue aux vêtements... tailleurs (vestes de costume, tailleurs pour dames, etc...).



Un petit mot sur le thermocollant
Alors globalement, je n'aime pas le thermocollant. Dans mon enfance on rapiéçait encore, mais pas à la main, et pour avoir testé à répétition le patch thermocollant pour rapetasser un jean troué au genou, ça ne TIENT PAS ! Ca se détache au lavage et ça finit tout petafiné. Et bien sûr, c'est intravaillable au fer.
Non, franchement, si vous ne pouvez pas trouver de toile tailleur, préférez une toile de coton ou de lin un peu raide à un thermocollant.


Le point
Tordons notre cerveau un moment sur la seule vraie difficulté du truc : les lignes ont l'air de courir horizontalement... mais en fait on travaille selon la verticale ! En suivant la ligne de cassure du col.

Regardez le col à droite, en cours d'exécution - ver-ti-ca-le


On fait des Z (très allongés) en remontant, et des Z inversés (très allongés aussi) en descendant. Les barres horizontales passent sous la toile tailleur, et les diagonales à l'extérieur du tissu. En faisant correspondre les endroits où on fait les points, ça nous donne à l'extérieur de jolis zig-zags... horizontaux !

Pour obtenir l'effet de courbure, il faut piquer l'aiguille dans le tissu bien plié à l'endroit où l'on fait le point, comme ça :



Le plus pratique pour moi c'est de tenir le col de la main gauche, l'index sous le col, dans le creux du pli, avec le pouce qui tient le col rabattu sur ma main. Pas très difficile, sauf à photographier d'une seule main !


Pour que ça marche...
Le fil ne doit pas ressortir à l'extérieur du col par dessous ! On se contente de piquer un peu dans l'épaisseur de la laine.

En rouge le trajet de l'aiguille, et une fois déplié...



... ça se courbe ! Le fil cherche à rester aussi droit que possible, et comme il a parcouru moins de distance sur le dessous que sur le dessus, hop ! il maintient le tissu en position.


Je ne sais pas qui a eu cette idée, mais c'est bien fichu, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire