2017/08/26

CoBloWriMo 26 - Le costume historique et internet

Le prompt du jour est Media - ce qui est un poil plus large que juste la presse (écrite, audio, télévisuelle...).
média, médias. Procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d'œuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels (presse, cinéma, affiche, radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie, télédistribution, télématique, télécommunication).
Définition Larousse

Il y a un média que j'associe à ma découverte du costume historique et à mes recherches sur l'Historie de la Mode et du Vêtement : Internet. Oui, c'est un peu enfoncer une porte ouverte que d'écrire ça sur un blog.
Coudre face à internet
Où en serais-je, en termes de costume historique et même de couture, sans internet ? Pas bien loin.
Je suis tombée dans la marmite de potion costumière quelque part en... 2003 ou 2004, si j'en crois les traces de ce que je retrouve en ligne.
C'était encore un peu l'âge héroïque : peu de costumiers présents en ligne, encore moins avec les moyens techniques de raconter leurs aventures sur un site, des collections si peu digitalisées que Kendra de Démodé avait une page qui recensait les vêtements anciens visibles en ligne.
N'empêche, c'est par Internet que j'ai commencé à apprendre, que j'ai trouvé les références de livres, que j'ai regardé d'autres couturières construire leurs tenues, et que j'ai rencontré une de mes meilleures amies au passage. C'est chouette, Internet.
Period mash-up
Internet, c'est aussi mon fournisseur d'une collection conséquente de magazines anciens et de matériaux difficiles à trouver localement.
Aujourd'hui, ça fonctionne un peu différemment, mais le web continue de générer des échanges dans la communauté des passionnés d'Histoire du Vêtement, de faire progresser la connaissance en la matière (note : on apprend toujours, tout le temps, de nouvelles choses sur la mode des siècles passés. L'état de l'art, c'est l'état des connaissances à un instant donné. Ca change).
Dans le désordre, quelques adresses que j'affectionne parce qu'elles m'apprenent des choses, me motivent à faire plus et mieux :
  • The Historical Sew Monthly - même si depuis des années je me contente souvnet de faire des plans grandioses en début d'année pour échouer lamentablement à les tenir sur la durée, c'est un très bon stimulant pour le cerveau costumier historique, et je découvre avec plaisir les créations de gens plus persistants que mois chaque mois...
  • Foundations Revealed - qui m'a appris et m'apprend plein plein PLEIN de trucs sur la corseterie. Je suis moins fan de son pendant pour le costume histo, Your Wardrobe Unlock'd, j'avoue.
  • CoBloWriMo - je vous mets le lien vers la liste des participant-e-s et de leurs blogs, parce que ça m'a bien boostée ce mois-ci pour retourner coudre à l'atelier
  • Pinterest - je sais que je l'ai déjà copieusement mentionné ici, mais aucun autre coin du web ne concentre autant de liens vers des pièces anciennes. A prendre avec une certaine distance critique, en se méfiant des datations approximatives et des légendes absurdes, mais quand même. Il y a quelque chose de profondément satisfaisant à rassembler et classer ainsi des centaines d'images d'inspiration...
  • les blogs d'autres costumiers historiques - malheureusement depuis la mort de Google Reader, je n'ai pas retrouvé de solution pour lire régulièrement la foultitude de blogs qui m'intéressent. Du coup, je me repose sur FB pour ceux qui ont pensé à y créer leur page, sur le groupe FB du HSM, et quand j'y pense sur le blogroll de Costumière Hystérique (la liste de liens, sur le côté).

Je n'ai pas port de livres. Je manque de longueur d'étagères, c'est tout !
Ma bibliothèque de magazines anciens, qui se fait tout doucement mettre en ligne. Très doucement.

Pour recevoir régulièrement le résumé de ce qui se passe sur le blog et à l'atelier, pensez à vous inscrire à la newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire